Aller au contenu principal

Fenêtres sur...

Prendre le temps

Azzedine Alaïa a marqué l’histoire et le système de la mode. Toute sa vie, il s’est battu contre l’accélération du temps, le fait que les artistes et les créateurs n’aient plus l’espace de réaliser des œuvres nouvelles, qu’ils n’aient plus le temps de vivre, et avec eux chacun d’entre nous.


Les Folles d'enfer de La Salpêtrière

Invitée à créer des sculptures pour la chapelle Saint-Louis de l’hôpital de La Pitié-Salpêtrière, Mâkhi Xenakis s’immerge dans les archives de l’Assistance publique pour laisser venir à elle l’esprit des lieux. Elle en exhume des manuscrits totalement inédits, bouleversants, qui bruissent encore des cris de ces femmes enfermées là depuis Louis XIV jusqu’à Charcot.


Des arbres dans la ville

Faut-il des arbres dans la ville ?

Cette question posée par l’auteure en 2010, lors de la première parution de cet ouvrage, est plus que jamais d’actualité alors que se confirme le rôle des arbres dans le contexte des changements climatiques. C’est pourquoi nous rendons à nouveau disponible ce livre qui s’adresse à tous ceux qui aiment les arbres et qui s’y intéressent, qu’ils soient simples citadins, gestionnaires, concepteurs ou enseignants.


Otium - Art, éducation, démocratie

Le négoce envahit désormais nos vies. Converties en “temps de cerveau disponible”, la rêverie, l’étude, la contemplation gratuites n’ont plus guère de place dans un univers entièrement marchandisé. Nous comprenons que cette mutation altère une part précieuse de notre existence mais nous peinons à la nommer. D’origine latine, le mot “négoce” vient de nec otium, c’est-à-dire la négation du loisir. Dans l’Antiquité, le loisir était pourtant considéré comme l’un des moments les plus désirables et les plus vertueux de la vie.


Le livre noir - Textes et témoignages

Le 22 juin 1941, les troupes allemandes envahissent l’Union soviétique. “L’opération Barberousse” est, aux yeux d’Hitler, le début de la guerre d’anéantissement du “judéo-bolchevisme”.


Second Manifeste convivialiste

Rien n’est plus urgent que d’élaborer une pensée et une intelligibilité du monde alternatives à celles que le néolibéralisme a su imposer à toute la planète. Et c’est d’une philosophie politique (au sens large du terme) que nous avons besoin, mais qui ne pourra pas consister en un simple retour au socialisme, au communisme, à l’anarchisme ou au libéralisme classiques ; ni résulter de la simple addition des analyses développées par tel ou tel philosophe, économiste, sociologue, aussi justes soient-elles.


Adrian Ghenie - Déchaîner la peinture

Né en 1977, Adrian Ghenie vit et travaille à Berlin et est un des artistes les plus cotés du moment sur le marché de l'art. Depuis une dizaine d’années, sa peinture se déploie à travers un extraordinaire déchaînement chromatique qui, entre figuration et abstraction, invente des formes nouvelles – inspirées par Francis Bacon ou Gerhard Richter – en les déplaçant sur le terrain de l’histoire et du destin de l’espèce humaine en proie aux mutations génétiques.


Charles Lamoureux - Chef d'orchestre et directeur musical au XIXe siècle

Charles Lamoureux est l’un des principaux animateurs de la vie musicale à Paris dans le dernier tiers du XIXe siècle. Il s’illustre d’abord à la tête d’un quatuor à cordes puis d’une société faisant revivre les grandes œuvres chorales du passé, avant de fonder, en 1881, la Société des nouveaux concerts, plus connue sous l’appellation de Concerts Lamoureux. Pendant près de vingt ans, l’artiste en est le directeur musical, à la fois chef d’orchestre, entrepreneur, administrateur et programmateur.


Narcisse ou la floraison des mondes

Cet ouvrage accompagne une grande exposition du FRAC Aquitaine autour de la thématique des fleurs dans l'art contemporain, avec les contributions d’artistes et de spécialistes tels que Gilles Clément, Starhawk, Emanuele Coccia. Autrefois reléguée dans la dernière catégorie des genres picturaux avec la nature morte, la fleur semble prendre aujourd’hui sa revanche. Elle s’affirme vivante, s’aventure sur des terrains aussi divers que l’ensauvagement et l’écoféminisme, l’érotisme et l’artisanat, la biologie et la science-fiction.