Aller au contenu principal

Terrasses

Sous-titre
ou Notre long baiser si longtemps retardé



Vendredi 13 novembre 2015, il fait exceptionnellement doux à Paris – on rêve alors à cette soirée qui pourrait avoir des airs de fête. Deux amoureuses savourent l’impatience de se retrouver ; des jumelles s’apprêtent à célébrer leur anniversaire ; une mère s’autorise à sortir sans sa fille ni son mari pour quelques heures de musique. Partout on va bavarder, rire, boire, danser, laisser le temps au temps. Rien n’annonce encore l’horreur imminente.
Laurent Gaudé signe, avec “Terrasses”, un chant polyphonique qui réinvente les gestes, restitue les regards échangés, les quelques mots partagés, essentiels – écrit l’humanité qui éclot au cœur d’une nuit déchirée par l’impensable. Et offre à tous un refuge, face à un impossible oubli.

avril, 2024
10.00 x 19.00 cm
144 pages


ISBN : 978-2-330-18914-3
Prix indicatif : 14.50€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Laurent Gaudé tisse ses fils avec le métier d’un artisan aguerri et respectueux. Aucun pathos, une grande dignité, et cette volonté d’« assumer le plus possible d’humanité », comme disait Gide. Ce souci, également, de témoigner à sa façon. Car s’il est normal que la vie ait repris, l’oubli, lui, demeure impossible. 

Jean-Claude Perrier, LIVRES HEBDO

Le texte est d’une intensité exceptionnelle. Rarement l’inhumain aura été aussi près de l’humain.

Mohammed Aïssaoui, LE FIGARO LITTÉRAIRE

Laurent Gaudé livre un récit poignant.

Pauline Conradsson, LE PARISIEN

Dans quelle encre tremper sa plume lorsqu’on se lance non pas dans un documentaire, ni une enquête, ni un recueil de témoignages, qu’on ne cherche pas à faire le récit des faits, mais le "récit des âmes" ? La réponse tient en un mot : Terrasses. Ce nouveau livre est une prouesse narrative. 

Isabelle Falconnier, LE MATIN DIMANCHE

Un récit magnifique !

Laurent Ruquier, RTL - Les Grosses Têtes

Dans ce récit chirurgical inouï d’empathie, […] Laurent Gaudé raconte la légèreté avant les attentats, la rumeur qui enfle après les coups de feu, l’enfer vécu par les victimes, l’indicible reconstruction.

L'ALSACE

Terrasses, ce sont les voix de ceux qui, en la terrible date du 13 novembre 2015, ont vécu l’enfer.

Marie-Madeleine Rigopoulos, LE NOUVEL ÉCONOMISTE