Syrie, à lire aussi

    « - Comment qualifierez-vous la littérature syrienne ?
    - C'est majoritairement une littérature de résistance. Mais comme partout dans le monde arabe, on assiste à l'irruption de l'individu dans la réalité et dans la fiction, et les écrivains, hommes et femmes, osent défier les tabous religieux et sexuels. Je suis certain que la révolte en cours aura des conséquences extrêmement positives sur le plan littéraire. Les Syriens n'imaginaient pas, eux-mêmes, qu'ils étaient aussi assoiffés de liberté... »

    Extrait d’une interview de Farouk Mardam-Bey accordée au Figaro Littéraire le jeudi 13 octobre 2011

    • éloge de la haine

      Comment une jeune syrienne d'Alep, élevée dans la plus pure tradition musulmane, croit trouver sa liberté en rejoignant un mouvement fondamentaliste qui l'initie aux luttes jihadistes

    • la coquille

      Ce journal d'un prisonnier politique syrien, écrit dans une langue objective, volontairement exempte de tout pathos, apporte un terrible témoignage sans équivalent jusqu'à présent, sur la répression qui s'est abattue sur le pays durant le long règne du président Assad.

    • la syrie au présent

      En multipliant les angles d'approche et en privilégiant les contributions émanant d'une connaissance concrète du terrain, cette somme sur la Syrie contemporaine entend se démarquer de toutes les précédentes tentatives d'interprétation.

    • être arabe

      A l'intention du grand public, les auteurs revisitent l'histoire du monde arabe contemporain en mettant l'accent sur les convulsions actuelles, dont le despotisme des pouvoirs en place et le repli identitaire sont les symptômes les plus frappants.


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter