Actes Sud-Papiers

    Essais et écrits sur le théâtre

    Olivier Py, Patrice Chéreau, Valérie Dréville et Pierre Longuenesse

    Parution le 23 mai

    Épître aux jeunes acteurs pour que soit rendue la parole à la parole

    Olivier PY

     

    Avec cette épître adressée aux jeunes acteurs, Olivier Py offre de successifs chemins à l'entendement de l'écriture poétique. “Que faut-il pour que ma Parole vive ? Qu'elle soit entendue. Je suis venu, aujourd'hui, pour vous parler d'une souffrance de la Parole et pour vous exhorter à relever sa flamme.”

     

     

     

     

     

     

     

    Parution le 14 mars

    Journal de travail

    Années de jeunesse - tome 1, 1963-1968

    Patrice CHÉREAU
    Ariane MNOUCHKINE - Préfacier
    Pablo CISNEROS - Postfacier
    Julien CENTRÈS - Directeur D'ouvrage

     

    Ce premier volume se consacre aux années de jeunesse de Patrice Chéreau, de sa première mise en scène en 1963 (L’Intervention de Victor Hugo) à la création du Prix de la révolte au marché noir au Théâtre de la Commune à Aubervilliers en 1968. Pendant ces cinq ans, le lecteur suivra les réflexions du metteur en scène depuis ses débuts dans le groupe théâtral du Lycée Louis-le-Grand au Festival d’Erlangen (1963-65), de Gennevilliers à Sartrouville (1966-69). 

    Devant cette œuvre monumentale aux fabuleux travaux préparatoires, conservés à l’IMEC, il a fallu renoncer à l’exhaustivité. Voici une sélection de notes, restituées chronologiquement, dans lesquelles le metteur en scène pense son travail, analyse une pièce, cherche son geste et évoque ses collaborations. 

    Dès ses premières mises en scène, Patrice Chéreau prend l’habitude de dater ses notes, couchées à la hâte, le plus souvent sur des feuilles volantes qu’il émaille de nombreux croquis. On y lit qu’il travaille simultanément sur différents projets, que l’artiste change de paradigme médiatique, pensant d’abord le théâtre avec la grammaire de la peinture avant de lui préférer celle du cinéma. En parcourant ces écrits et ces dessins, c’est la pensée, la définition de l’esthétique, le discours sur le monde du metteur en scène et les questions politiques de son temps qui apparaissent au lecteur. Ces écrits sont aussi la trace de ses lectures marxistes à partir desquelles il analyse les œuvres littéraires et les rapports de forces dans les sociétés. 

    On y retrouve enfin l’admiration de Patrice Chéreau pour Bertolt Brecht et le Berliner Ensemble, sa tentative d’un théâtre militant à Sartrouville qui précède un intérêt marqué pour la troupe américaine du Bread and Puppet Theatre.

     

     

     

    Parution le 7 mars

    Face à Médée

    Journal de répétition

    Valérie DRÉVILLE
    Anatoli VASSILIEV - Préfacier
    Antoine DE BAECQUE - Préfacier

     

    La rencontre entre Valérie Dréville et Anatoli Vassiliev a été inoubliable. À tel point que la comédienne décide de rompre son contrat avec la Comédie-Française, obtient une bourse de la Villa Médicis hors les murs et part étudier en Rus­sie avec le maître de l’école stanislavskienne. Elle plonge alors dans la langue russe. Ils décident de créer ensemble le spectacle Médée-Matériau, adapté du texte d’Heiner Müller : Médée qui, après avoir aidé Jason à obtenir la Toison d’Or, se fait répudier. Après la fuite de son aimé avec une autre, Médée va enflammer la robe de la nouvelle mariée, ce qui provoquera un incendie et donnera la mort à ses propres enfants. Voici le prix de la trahison, à la hauteur de la souf­france due à l’amour perdu.

    Pendant cinq ans, le spectacle connaît un grand succès. Et puis, onze ans plus tard, Valérie Dréville le recrée au Théâtre na­tional de Strasbourg, en 2017. Proche de la transe, elle se met à nu, livrant une Médée transgressive qui fait exploser les formes convenues ainsi que les codes de représentation. Une expérience radicale, une renaissance totale.

    Ce texte est le journal de cette reprise, au jour le jour. Avec un metteur en scène qui a changé, qui souhaite faire évoluer le spectacle, qui travaille différemment. C’est ce que raconte ce journal de travail, ne laissant rien de côté : ni les moments de douleur, de découragement, ni le bonheur des jours où l’élan semble retrouvé.

     

     

     

    Parution le 28 mars

    Jouer avec la musique

    Jean-Jacques Lemêtre et le Théâtre du Soleil

    Pierre LONGUENESSE

     

    Jean-Jacques Lemêtre a collaboré avec le cinéma et la radio, mais aussi avec de nombreux danseurs, circassiens, thérapeutes, pédagogues… et musiciens en tous genres ! Interprète, luthier, compositeur, et surtout, comme il le revendique, “musicien de théâtre”, il rassemble des milliers d’instruments, pour lesquels il écrit et improvise des musiques aux inspirations multiples. À travers son travail avec Ariane Mnouchkine, qu’il accompagne depuis plus de trente ans au Théâtre du Soleil, nous découvrons une dramaturgie où la musique tisse un dialogue avec les comédiens, et contribue à l’écriture de spectacles dans lesquels s’entremêlent épique et tragique, Orient et Occi­dent, destins individuels et théâtre de l’humanité entière.

    Ce livre contient également la retranscription des exercices imaginés par l’artiste au cours des ateliers qu’il propose aux quatre coins du monde, ainsi que des liens vers des extraits de ses compositions. Il intéressera tous ceux qui, chercheurs ou simples amoureux des arts, étudiants, éducateurs ou artistes, sont curieux de ce travail de la mu­sique au théâtre.

     

     

    Pièces de théâtre

    Laurent Gaudé et Wajdi Mouawad

    Parution le 23 mai

    Et les colosses tomberont

    Laurent GAUDÉ

     

    Un homme, que la dureté de la vie dans un pays dirigé par l’arbitraire et la corruption pousse à bout, s’immole au milieu d’une rue. Ailleurs, dans la même ville ou peut-être pas, un enfant devient peu à peu aveugle. Le premier est l’étincelle qui embrase les foules, la goutte d’eau qui devient un torrent de contestation sans frontière qu’on appellera le “printemps arabe”. Le second sera érigé en symbole de la révolution qui ne laisse personne derrière elle.

     

     

     

     

    Parution le 21 mars

    Tous des oiseaux

    Wajdi MOUAWAD

     

    Éperdument amoureux, Eitan et Wahida confrontent la réalité historique contre laquelle ils tenteront de résister.
    Mais les choses tournent mal sur le pont Allenby, entre Israël et la Jordanie : victime d’une attaque terroriste, Eitan tombe dans le coma. C’est dans cet espace-temps suspendu qu’il recevra la visite forcée de ses parents et de ses grands-parents, alors que les chagrins identitaires, le démon des détestations, les idéologies torses s’enflamment et que les oiseaux de malheur attaquent en piqué le cœur et la raison de chacun. Que sait-on des secrets de sa famille, de quels revers de l’Histoire et de quelles violences sommes-nous tous les héritiers ? Si l’on naît dans le lit de notre ennemi, comment empêcher que l’hémoglobine en nos veines ne devienne une mine antipersonnel…


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter