fbpx Actes Sud Aller au contenu principal

H24 vient frapper les coeurs et les esprits avec 24 nouvelles dans un format court, percutant et incisif, par 24 autrices contemporaines.
Chaque nouvelle s'inspire d'un moment marquant et emblématique, tiré d'un fait divers récent et ayant pour protagoniste des femmes anonymes. Actes de résistance, moments héroïques ou incidents banals, violence et joie... 24 manières d'évoquer le quotidien des femmes à travers le prisme d'histoires vécues. Des témoignages forts, qui appellent à l'insoumission et à la liberté.

Lorsqu’ils associent leurs talents au début des années 1960, Michel Audiard et Albert Simonin comptent chacun une production cinématographique déjà florissante. Mais c’est ensemble que ces maîtres de l’adaptation et du dialogue signent trois longs-métrages qui figurent parmi les plus importants de leur filmographie : Le Cave se rebiff e (1961), de Gilles Grangier, Les Tontons flingueurs (1963), de Georges Lautner, Mélodie en sous-sol (1963), d’Henri Verneuil.

Slideshow Catalogue
Désactivé
Slideshow numérique
Désactivé
Le 19 septembre 2021 à Orvès
Et aussi
Désactivé
Choix de l'auteur lié
Date de l'évènement
Orvés

 

Le domaine d'Orvès est un jardin labellisé remarquable, en restanques, avec beaucoup de charme, l'inégal escalier central menant à une bastide du XVIIe demeurée dans son jus, et dans sa façon de vivre. Achetée par le peintre Pierre Deval en 1925, c'est aujourd'hui Françoise Darlington, sa fille, qui y vit et a créé l'association Les Amis d'Orvets. Le lieu est assez poétique.

 

http://www.domainedorves.fr/#jardinremarquable 

 

Le propos du Salon est de permettre aux auteurs présents et aux visiteurs de se rencontrer et d’échanger le plus librement possible, dans un cadre inspirant où se ressent encore la riche vie artistique et intellectuelle qu’y impulsait il y a cent ans le peintre Pierre Deval, «  le maître d’Orvès  » (1897-1993), père de Françoise Darlington, l’actuelle propriétaire des lieux.  


Seront présents cette année sur les restanques, au pied de la bastide du XVIIe siècle :

  • Pascal Antigny, transmettre aux générations futures l’extraordinaire mais fragile patrimoine du monde végétal dont …celui de la tomate.
  • Katia Astafieff, se méfier des belles plantes…
  • Gilles Clément, prendre conscience du fait que la planète est un petit jardin dont nous dépendons tous.
  • Jean-Pierre Le Dantec, l’art du jardin et du paysage : un art pour la survie de l’humanité.
  • Catherine Lenne, la (vraie) vie secrète des arbres.
  • Philippe Loison, le jardin comme une expression culturelle et artistique, née d’une rencontre passionnée entre la diversité végétale et  l’imaginaire des jardiniers.
  • Véronique Mure, à la recherche des liens visibles et invisibles entre les plantes – et entre elles et nous. Marc Nucera, du tailleur d’arbres au sculpteur en arbre. (Présent seulement de 14 heures à 18 heures.) Jacques Tassin, les arbres au plus près de ce qu’ils sont et de ce que nous sommes.
  • Aurélie Thérond, du jardin au potager, du potager à la cuisine.
  • Valéry Tsimba, la permaculture comme source d'inspiration pour créer un merveilleux balcon nourricier. Jean Vassort, les jardins révélateurs des sociétés qui les conçoivent et les cultivent.

 

La Société française d’acclimatation, ainsi que le relieur d’art Alain Taral, avec ses reliures en bois, seront également présents.
Trois de nos auteurs nous offriront trois «  petites conférences-rencontres  »  ; six autres emprunteront une approche nouvelle à Orvès : trois « conversations publiques », échanges sur un thème entre deux auteurs – et avec le public, bien sûr.


PETITES CONFÉRENCES-RENCONTRES


10 h 30 : Katia Astafieff : « Histoires de plantes qui piquent, qui brûlent et qui tuent ».
15 h 30 : Jean Vassort : « Une composante majeure et permanente du jardin : l’eau, source de vie ».
16 h 45 : Jean-Pierre Le Dantec : « L’invention de la notion de paysage en Occident ».


CONVERSATIONS PUBLIQUES


11 h 45 : Échanges entre Gilles Clément (Notre-Dame-des-Plantes) et Véronique Mure (Évasion botanique) :
«  Deux livres, deux auteurs, deux manières de mettre le vivant en récit : fiction ou photos, comment et pourquoi parler autrement de notre rapport aux plantes ? »
13 heures : Échanges entre Pascal Antigny (Guide des tomates) et Valéry Tsimba (Mon balcon nourricier) :  
« Jardiniers des villes, jardiniers des campagnes, comment œuvrer pour protéger la biodiversité cultivée ?»
14 h 15 : Échanges entre Catherine Lenne (Dans la peau d'un arbre) et Jacques Tassin (Je crois aux arbres) :
« Comment envisager l'arbre sans verser dans l'anthropomorphisme ? » 

 

Entrée libre de 10 heures à 18 heures
Domaine d’Orvès, 71 avenue de la Libération (D46), 83160 La Valette-du-Var
Contact : Association des Amis du domaine d’Orvès, lesamisdorves@gmail.com

 

https://domainedorves.fr/

 

Du 22 août 2021 au dimanche 17 octobre 2021 à la Chapelle du Méjan à Arles
Choix de la référence liée
Choix de l'auteur lié


CE QUE NOUS AVONS EN COMMUN

Natacha de Bradké & Réjean Dorval

 

Cette exposition propose aux visiteurs de venir à la rencontre de fragments du monde vivant et non vivant. Chaque sujet représenté s’affirme par les moyens du dessin comme une présence singulière qui nous interpelle à plusieurs égards : dans les liens sensibles que nous sommes appelés à développer avec les êtres et les éléments de la nature qui nous entoure, dans ce que nous partageons avec eux, dans ce qu’ils ont d’étranger aussi, et dans la place que nous occupons au sein de ce vaste ensemble, fait d’interrelations complexes, concrètes et souvent invisibles, qui tout à la fois nous constitue et nous dépasse.

 

EXPOSITION OUVERTE JUSQU’AU 17 OCTOBRE 2021
CHAPELLE DU MÉJAN, ARLES
Du mercredi au dimanche, de 14 heures à 18 heures
Entrée libre (Pass sanitaire exigé)

https://lemejan.com/ce-que-nous-avons-en-commun-e-1528.htm

S'abonner à