fbpx Le voyageur sans Orient | Actes Sud Aller au contenu principal

Le voyageur sans Orient

Sous-titre
Poésie et philosophie des Arabes de l'ère préislamique



La poésie arabe des deux siècles précédant l’islam a une "intrigue" codée dont le départ est l’arrivée du nomade à la ruine du campement de la bien-aimée. Mais c’est bien plus, toute une chaîne rigoureuse de concepts qu’il faut y lire : la trace et son effacement, la demande d’amour et le lien rompu, le solipsisme, l’angoisse qui fait basculer l’espace et le temps qui ne se dit qu’à l’imparfait, la fuite de l’être même. Tout autre chose qu’une déploration subjective : une des pensées les plus systématiques qu’il y eut jamais de la déréliction.

Recueillie par les philologues des premiers siècles de l’hégire, la poésie "jâhilîte" a traditionnellement été reconnue comme la matrice de toute la poésie arabe, sans que soit pris le risque de relever ce qui s’y lit comme la pensée précoranique.

Etrangement, le commentaire moderne, purement littéraire, du côté des Arabes mais aussi des orientalistes occidentaux, est resté pris dans ce refoulement. En sorte que c’est la première fois qu’est lu ce qui mérite d’être appelé la philosophie des Bédouins de l’Anté-Islam.

janvier, 1998
14.00 x 22.50 cm
0 pages


ISBN : 978-2-7427-1572-5
Prix indicatif : 16.70€



Où trouver ce livre ?

Du même auteur