fbpx Quelqu'un sous les paupières | Actes Sud Aller au contenu principal

Quelqu'un sous les paupières


Deux vieilles dames embarquent pour un road-trip en Coccinelle à travers l’Espagne. Leur seule comparse est une mouette posée sur le toit de la voiture ; leur unique bagage, un sinistre paquet suspect ballottant au gré des coups de volant intempestifs de doña Olvido. En robe de mariée, Bruna, sa fidèle servante bourrue, l’accompagne comme elle le fait depuis plusieurs décennies. De terribles secrets semblent les lier pour toujours, à commencer par les frasques de Benigno, le défunt mari d’Olvido, acoquiné avec les sympathisants pro-indépendantistes de Galice ; puis celles de son excentrique famille. Le tout favorisé par l’isolement d’une vaste demeure, sur fond de guerre civile, de complots partisans et de tensions politiques.

Dans ce qui deviendra une fuite échevelée où se succéderont incidents et rencontres hétéroclites, ces Thelma et Louise octogénaires sèmeront de nombreux cadavres, échappés du placard de leur passé et jonchant leur course folle.

Roman-GPS d’une escapade meurtrière, tout autant que de l’histoire de l’Espagne, mais aussi conte cruel, incandescent et acide à l’humour noir, Quelqu’un sous les paupières pourrait être le cousin galicien d’Arsenic et vieilles dentelles.

avril, 2019
14.50 x 22.50 cm
304 pages

Langue : espagnol
Edmond RAILLARD

ISBN : 978-2-330-12115-0
Prix indicatif : 22.50€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Un road-trip décapant avec de la cocasserie à tous les virages.

Sean J. Rose, Livres hebdo

Un road-book audacieux.

Anne-Lise Remacle, GAEL

On frémit, on sourit et on rit des horreurs et des tourments que narre la très talentueuse Cristina Sánchez-Andrade.

Pascal-Marie Bernard, Pleine vie

Un roman à l'humour noir qui revisite le passé de l'Espagne franquiste avec autant d'extravagance que d'intensité dramatique.

Pierre Morel, Femme Actuelle Senior

Dans ce polar bien mené qui diffuse les indices au compte-gouttes et se double d’un road-movie jouissif, passablement déjanté où les morts se ramassent à la pelle, le lecteur lui se régale. Un roman diablement cinématographique et rythmé à emporter avec soi pour les vacances.

Dominique Baillon-Lalande, Encres vagabondes

Du même auteur