Aller au contenu principal

Une complication, une calamité, un amour


Souvent les apparences nous embrouillent. Parfois les fous médicalement labellisés font les témoins les plus fiables, les plus clairvoyants. Et même le plus professionnel, le plus rigoureux des tueurs à gages n’est pas à l’abri du coup de foudre. Une grande maison, un mort, un mystère. Une femme trop belle au visage triste. Et un lévrier espagnol. Quelques éléments d’un crime. Et d’une histoire qui en contient mille.

Où Véronique Bizot, avec son rapport intimement fêlé à la langue et son art tragicomique de transcender les très concrètes et inévitables complications de la condition humaine, avance en romantique masquée.

avril, 2019
10.00 x 19.00 cm
80 pages


ISBN : 978-2-330-12077-1
Prix indicatif : 11.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

On ne présente plus cette spécialiste française de la forme courte qui a en plus un goût tenace pour l’humour absurde. Ce livre-là utilise les codes du roman noir pour raconter une histoire d’amour ou plutôt la sidération de l’amour. Comme le montre le titre de cette novella, Véronique Bizot met du swing dans ses phrases et on aime ça.

Lisbeth Koutchoumoff, Le Temps.ch

Dans ce très court roman loufoque à la mécanique d’horlogerie, on est épaté par l’humour très oulipien.

Isabelle Bourgeois, Avantages

Véronique Bizot fait monter la mayonnaise à sa façon. D'une main très sûre. En variant les points de vue et en laissant planer le doute.

Alexandre Fillon, Lire

Une expérience littéraire aussi étrange que plaisante.

Michel Paquot, L’Avenir

Sur un terrain de jeu tragicomique, qui évoque un cinéma entre Woody Allen et Almodovar, Véronique Bizot signe un palpitant scénario tout en clair-obscur.

Anthony Dufraisse, Le Matricule des anges

On savait Véronique Bizot dotée d’une plume aussi pointue que chatouilleuse, maniée en toute minutie et détente dans d’impeccables nouvelles et romans courts. Sans se déparer de son sens du détail absurde, elle se montre ici plus joueuse encore, entraînant le lecteur à sa suite dans d’imperceptibles glissements de terrain, où le narrateur semble changer, où la chronologie est délicatement malmenée. [...] Tout est possible dans ce voyage éclair en élucubrations mentales, qui finit par apparaître comme la métaphore de son activité d’écriture, foisonnante, obsessionnellement observatrice, et drôle avant tout.

Marine Landrot, Télérama

Véronique Bizot est l’une des voix les plus originales de la littérature française d’aujourd’hui. [...] Les novellas de Véronique Bizot appellent la lecture à haute voix, comme une gourmandise à mettre en bouche.

Lisbeth Koutchoumoff, Le Temps

Nous pénétrons avec bonheur dans l’univers si particulier de Véronique Bizot où les lieux jouent un rôle essentiel.

Brigitte Aubonnet, Encre Vagabonde

La maîtrise formelle est évidente et assez séduisante.

Étienne de Montety, France Culture

Je suis tombée sous le charme de cette écriture faussement simple.

Arnaud Laporte, France Culture

Du même auteur