Aller au contenu principal

Rudi. La Leçon Serkin



André Tubeuf l’avoue ici : il a appris à écouter Mozart, Beethoven ou Schubert avec Rudolf Serkin (1903-1991), l’inflexibilité du grand pianiste forçant son attention et lui apprenant la concentration. Avec lui, jamais une complaisance quant au répertoire, pas une concession au goût dominant. Serkin, c’était l’intégrité autant que l’intransigeance. Ainsi, il apportait sur nos doutes cette lumière franche, biblique dont nous avons besoin. D’autres musiciens ont été davantage populaires, aimés peut-être, et soucieux de l’être, faisant tout pour l’être. Pas Serkin.

Depuis sa disparition, il n’a cessé de se faire de plus en plus vivant. André Tubeuf, dans ce livre au ton très intime, nous le rend tel qu’il l’a connu, entendu et aimé. Voici Rudi ou La leçon Serkin.

février, 2019
10.00 x 19.00 cm
224 pages


ISBN : 978-2-330-11730-6
Prix indicatif : 18.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

La capacité d’admiration n’est pas une qualité, c’est une vertu.

Tous les livres [d’André Tubeuf] sont des exercices d’admiration. De livre en livre, il n’en finit pas de rendre hommage à tous les musiciens et les compositeurs à qui il doit d’être ce qu’il est : non un critique brillant et profond, mais l’un des rares écrivains de la musique.

Tubeuf interprète les grands interprètes comme Serkin les grands compositeurs : à la recherche d’un secret qui lui échappera toujours.

Michel Schneider, Le Point

Chroniqueur musical aussi craint qu’admiré, philosophe et romancier, André Tubeuf offre un texte ciselé consacré au pianiste Rudolf Serkin.

Des « pages si bien écrites et musicales.

En refermant cet opus, une seule envie : écouter Serkin jouer le concerto L’Empereur de Beethoven.

Challange

C’est bien le livre d’un écrivain. [...] Philosophe de formation, critique musical des plus répandus, André Tubeuf est apprécié pour la solidité de son érudition musicale, l’exigence de son écriture aussi classique que colorée, sa connaissance du milieu et son vécu des concerts, sa mémoire des enregistrements, ses choses vues en coulisses. […] On retrouve toutes ces qualités conjuguées dans l’hommage chaleureux qu’il rend cette fois à l’un des plus grands pianistes dans Rudi. La leçon Serkin.

Pierre Assouline, La République des livres

Chapitres brefs, plume pudique, le portrait se compose par touches. Celui de l’auteur y paraît aussi, ombre dans celle du modèle peint avec tant de justesse en ces lignes trop brèves où les souvenirs expliquent l’art.

Jean-Charles Hoffelé, Classica

Le volume rejoint une belle collection de biographies de musiciens ; la plume est celle, pointue et aux grandes qualités littéraires, d’André Tubeuf. [...] De courts chapitres personnels et forts.

Élisabeth Haas, La Liberté

Chapitres courts, plume pudique, le portrait se compose par touches. Celui de l’auteur y paraît aussi, ombre dans celle du modèle peint avec tant de justesse en ces lignes trop brèves où les souvenirs expliquent l’art.

Jean-Charles Hoffelé, Pianiste

La déclaration d’amour à un interprète qui lui a appris à écouter la musique. […] Ce livre n’est que reconnaissance.

Anna Sigalevitch, France Inter “Classic & co”

Depuis sa disparition, Rudolf Serkin n'a cessé de se faire vivant. André Tubeuf, dans ce livre au ton très intime, nous le rend tel qu’il l’a connu, entendu, aimé...

Philippe Venturini, « Sous la couverture », France Musique

Rudi. La leçon Serkin, le livre que consacre André Tubeuf au pianiste américain, a l’exact format d’une tablette de chocolat. Et comme tel, avec sa présentation en courts chapitres, il se dévore avec gourmandise !

Olivier Brunel, Le quotidien du médecin

C’est un livre important en ce qu’il montre l’implication profonde de la musique et de la vie et les leçons que l’on peut recevoir d’un musicien exemplaire et au-delà de la musique.

Florence Trocmé, Muzibao