Aller au contenu principal

Leurs enfants après eux


Août 1992. Une vallée perdue quelque part dans l’Est, des hauts-fourneaux qui ne brûlent plus, un lac, un après-midi de canicule. Anthony a quatorze ans, et avec son cousin, pour tuer l’ennui, il décide de voler un canoë et d’aller voir ce qui se passe de l’autre côté, sur la fameuse plage des culs-nus. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été, celui qui décide de toute la suite. Ce sera le drame de la vie qui commence.

Avec ce livre, Nicolas Mathieu écrit le roman d’une vallée, d’une époque, de l’adolescence, le récit politique d’une jeunesse qui doit trouver sa voie dans un monde qui meurt. Quatre étés, quatre moments, de Smells Like Teen Spirit à la Coupe du monde 98, pour raconter des vies à toute vitesse dans cette France de l’entre-deux, des villes moyennes et des zones pavillonnaires, de la cambrousse et des ZAC bétonnées. La France du Picon et de Johnny Hallyday, des fêtes foraines et d’Intervilles, des hommes usés au travail et des amoureuses fanées à vingt ans. Un pays loin des comptoirs de la mondialisation, pris entre la nostalgie et le déclin, la décence et la rage.


« AU DÉPART, ON POURRAIT TENTER CETTE HYPOTHÈSE : un roman, ça s’écrit toujours à la croisée des blessures. Ici, j’en verrais trois, disons les miennes.
D’abord, l’adolescence. J’ai été cet enfant qui finit, qui rêve de sortir avec la plus belle fille du bahut, et veut sa part du gâteau. Et puis la plus belle fille ne veut rien savoir, le monde reste insaisissable, le temps passe et c’est encore le pire. Il y aura des étés, des flirts, les poils qui poussent, la voix qui mue. Ce sera le plus beau de la vie, et le plus cruel aussi. Dans une histoire, j’essaierai de mettre des mots là-dessus, la cicatrice à partir de quoi tout commence.
L’autre plaie, ce serait celle du social et des distances. Quand j’étais petit, on m’a raconté un mensonge, que le monde s’offrait à moi tel quel, équitable, transparent, quand on veut on peut. Mais un jour, peut-être grâce aux livres, le voile s’est déchiré et j’ai commencé à comprendre. Cette leçon des écarts, des legs et des signes distinctifs, cette vérité des places et des hiérarchies, ce sera mon carburant.
Enfin, il y a ce départ. Je suis né dans un monde que j’ai voulu fuir à tout prix. Le monde des fêtes foraines et du Picon, de Johnny Hallyday et des pavillons, le monde des gagne-petit, des hommes crevés au turbin et des amoureuses fanées à vingt-cinq ans. Ce monde, je n’en serai plus jamais vraiment, j’ai réussi mon coup. Et pourtant, je ne peux parler que de lui. Alors j’ai écrit ce roman, parce que je suis cet orphelin volontaire. »

N. M.

août, 2018
14.50 x 24.00 cm
432 pages


ISBN : 978-2-330-10871-7
Prix indicatif : 21.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix Goncourt -
Prix du deuxième roman Alain Spiess - Le Central -
Prix Blù Jean-Marc Roberts -
La Feuille d'or de la ville de Nancy, prix des Médias France Bleu-France 3-L'Est Républicain -

Prix Goncourt 2018, Leurs Enfants après eux est avant tout un très grand livre, une fresque romanesque à hauteur d'homme avec pour cadre l'agonie industrielle de la Lorraine.

Hervé Levy, Poly

Roman populaire et exigeant, Leurs Enfants après eux donne des clefs pour comprendre les crises sociales que traverse aujourd'hui notre pays. Nicolas Mathieu, qui vient juste d'avoir 40 ans et n'a publié que deux livres, a réussi le coup parfait.

Stéphane Koechlin, A Nous Paris

Nicolas Mathieu oppose au tragique une tendresse folle, et son évidente force romanesque.

Pacaline Potdevin, Grazia

L'auteur signe un ample roman social qui dépeint l'histoire d'une fièvre collective.

Avril Venture, Elle

Un livre infiniment sensible qui traduit bien une explosion de sensualité, de désir et de frustration qui se nomme l’adolescence

Frédéric Beigbeder

Une saga politico-sociale.

C’est extrêmement bien décrit.

Elisabeth Philippe, L’Obs

Une splendeur de 426 pages.

Marie Chaudey, La Vie

N’attendez pas d’avantage pour vous précipiter sur le livre. Il vous enflammera comme il nous a tous enflammés.

Un livre absolument magnifique.

Un style fluide lumineux et toujours surprenant.

Plus que chaudement recommandé par popopop.

Antoine de Caunes, France Inter Popopop

Une fresque politique et sociale écrite sous les auspices de Céline, Springsteen et les flonflons des manèges populaires. Le résultat est magistral, le succès critique quasi unanime.

Alain Léauthier, Marianne.fr

Nicolas Mathieu possède une voix déjà reconnaissable et un don pour l'empathie. Si bien que, ce livre à peine refermé, on attend déjà la suite.

François Vey, Le Journal du Dimanche

Du même auteur