Aller au contenu principal

Le Grand Leader doit venir nous voir


Elle est fascinante, cette Alexandra, adolescente bulgare propulsée de façon inattendue, à l’été 1989 à l’autre bout du monde, dans un camp de pionniers socialistes en Corée du Nord.

Peu sensible aux secousses politiques qui surviennent dans son pays natal, elle découvre une Corée entièrement à son goût, admire ses beautés, profite des rencontres, délirante, obsédée, délicieuse, insupportable, intenable, tombe amoureuse et décrit la situa­tion avec une confondante naïveté.

Et chaque fois qu’une activité collective l’ennuie un peu, elle se persuade qu’il faut bien faire quand même, car le Grand Leader pourrait bien venir leur rendre visite ce jour-là.

Alexandra rentre en Bulgarie au moment où le ré­gime s’écroule. Et elle aura grandi entre-temps. Trente ans plus tard, l’aventure coréenne d’Alexandra se transforme en une cascade de questions essentielles posées au travers de sa myopie désopilante.

mai, 2018
11.50 x 21.70 cm
288 pages

Langue : anglais
Patrick MAURUS

ISBN : 978-2-330-10421-4
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Son premier roman, Le Grand Leader doit venir nous voir, récit de ce périple coréen, résonne d’échos dont le lecteur pressent qu’ils ne doivent rien à la fiction.

Bourré d’humour et d’une mélancolie toujours gaie, on ne peut se détacher de cette jeune fille qui fait à la fois l’expérience des aubes de l’âge et des crépuscules d’un modèle de société.

Velina Minkoff réussit pour son entrée dans la carrière de romancière à tenir la note juste et à ce que son parti pris d’écriture, très “premier degré”, n’apparaisse jamais comme artificiel. Au contraire, rarement un livre nous aura paru aussi subtil, non seulement sur un pays encore largement fantasmé, la Corée du Nord, mais aussi sur ce moment inouï de fracture qu’est la fin du communisme à l’Est. On attend la suite, pour la Corée comme pour Velina Minkoff.

Olivier Mony, Livres Hebdo

Un texte touchant et drôle, où l’auteur décrit, à travers les yeux d’une enfant, un monde en mutation.

Flow

Cette nouvelliste et traductrice émérite révèle dans ce premier roman l'incroyable candeur de toute une génération de jeunes embrigadés.

Marianne Payot, L’Express

La romancière adopte le point de vue de sa petite héroïne dans ses naïvetés, ses joies, ses élans, ses paradoxes sans jamais les tourner en ridicule. Drôle et tendre, Le Grand Leader doit venir nous voir est une sorte de manière d’initiation où le réel prend des allures de conte de fées.

Christian Authier, Le Figaro Littéraire

Il existe, certes, des livres académiques sur la RPDC des années 1970-1980, mais rares sont les récits sur ce pays vu par une adolescente, drôle à force d’être dupe.

En nous épargnant les jugements précédant les questionnements, Velina Minkoff invite à réfléchir sur la vision du monde d’une petite communiste des années 1980.

Philippe Pons, Le Monde

La Bulgare Velina Minkoff signe ici un premier roman créatif, à l’humour grinçant, qui résonne fort à l’heure des grandes manœuvres des présidents américain et nord-coréen.

Marie-Lucile Kubacki, La Vie

Du même auteur