Aller au contenu principal

Drawdown. Comment inverser le cours du réchauffement planétaire.




Nous savons qu’il nous reste peu de temps pour agir. Un nombre toujours plus important de scientifiques nous mettent en garde : dans quelques années, il sera trop tard. Le changement climatique menace de défaire le tissu social, de saper les fondations mêmes de la démocratie et de précipiter la disparition de nombreuses espèces. Dont l’être humain.

Fort de cette urgence, Drawdown propose une feuille de route à l’usage des gouvernements, des territoires, des villes, des entreprises et de chacun d’entre nous. Plutôt que de baisser les bras, ce livre veut nous aider à surmonter la peur, la confusion et l’apathie, pour passer à l’acte.

Drawdown désigne le point de bascule à partir duquel la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, après avoir atteint un pic, se met à diminuer d’une année sur l’autre.

L’objectif de ce livre est de nous aider à engager cette bascule.

Pour y parvenir, Paul Hawken et soixante-dix chercheurs ont élaboré un plan inédit : quatre-vingts solutions pour inverser le cours du changement climatique. En décrivant leurs impacts positifs sur le monde fi nancier, les relations sociales et l’environnement, ils nous enjoignent à organiser notre action : commencer par ce qui aura le plus d’impact et construire une stratégie globale.

Nous disposons de tous les outils nécessaires, à nous de nous mettre au travail.

mai, 2018
19.60 x 25.50 cm
576 pages

Langue : anglais
Amanda PRAT-GIRAL

ISBN : 978-2-330-09613-7
Prix indicatif : 35.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Une bible stimulante.

Damien Mestre, Socialter

Les décideurs politiques, et les économistes qui les conseillent, devraient le lire en priorité.

Gérard le Puill, L'Humanité

Un ouvrage qui, sans culpabiliser, permet d'envisager l'avenir.

L’Infirmière magazine

LE livre qu'il faut lire cet été pour ne pas bronzer idiot.

La Vie

Drawdown s’avère un outil précieux (et porteur d’espoir) pour le citoyen puisqu’il lui donne une vue globale et nuancée des solutions existantes, qu’elles aient une application individuelle directe, ou qu’elles nécessitent une prise en charge gouvernementale et donc une action collective dans l’arène politique.

Benjamin Caraco, Nonfiction.fr

Pour lui si le changement est possible des aujourd’hui c’est parce qu’il y a urgence à agir mais surtout parce que les solutions sont là. C’est en tout cas ce que veut montrer Drawdown comment inverser le cours du réchauffement planétaire.

Et le message est clair : I’efficacité des solutions étant désormais connue, il appartient aux sociétés d’agir collectivement. Car c’est ensemble que tout devient possible.

Thibaut Sardier, Libération

C'est une charpente collective, un projet d'une efficacité redoutable.

Impossible de recenser de manière exhaustive la multitude de préconisations listées dans « Drawdown » pour réduire l'empreinte carbone de l'humanité. Les propositions inventoriées par Paul Hawken appellent à des changements profonds - pour ne pas dire révolutionnaires - en matière d'agriculture, de transports, de choix énergétiques, alimentaires... Mais sa roborative enquête est d'abord une débroussailleuse de fatalisme Elle nous aide à réaliser que le réchauffement climatique est certes un défi écrasant, par son ampleur et par sa complexité, mais un problème qui a des solutions.

Philippe Boulet-Gercourt et Arnaud Gonzague, L'Obs

Ce livre est avant tout une grand aventure scientifique.

Emmanuelle Vibert, Le Parisien Week-End

La publication en français de son imposant Drawdown. Comment inverser le cours du réchauffement planétaire est un événement. Pas seulement parce que ça a été un best-seller aux États-Unis, mais aussi parce qu’il s’inscrit dans une démarche qui a du mal à s’implanter dans l’Hexagone : un militantisme de solution. Autre particularité de Paul Hawken, écologiste reconnu pour s’être consacré depuis longtemps aux questions climatiques, il est un pionnier de la refonte des modèles économiques vers

des pratiques plus respectueuses de l’environnement. L’écologie pourrait donc se fondre dans le capitalisme.

Raphaël Bourgois, AOC

Du même auteur