Aller au contenu principal

Divagabondages


Le premier des textes qui composent ce livre date de 1945, le tout dernier de 2017. De l’un à l’autre, on découvrira ici un demi-siècle de chroniques, de critiques, d’articles ou de préfaces, un demi-siècle d’écriture pour soi ou pour les autres. Car Frédéric Jacques Temple a consacré une immense attention à ses contemporains, poètes et romanciers, peintres, mu­siciens, photographes – tous ces artistes qui explorent l’invisible, et qu’il nomme les enchanteurs.


Divagabondages est dès lors une échappée orchestrée par un amoureux des arts, qui s’adresse aux curieux, aux bibliophiles du voyage intérieur ou lointain. Ce livre est tel un Transsibérien roulant à petite vitesse au gré des paysages où se croisent, entre autres, Law­rence Durrell, Piet Mondrian, Richard Aldington, Henry Miller, D. H. Lawrence, Cilette Ofaire, Alber­tine Sarrazin, Jean Hugo, Blaise Cendrars, Denis Lavant, Henri Thomas et tant d’autres révélateurs de sens pour les générations nouvelles et à venir.

mars, 2018
10.00 x 19.00 cm
384 pages


ISBN : 978-2-330-09654-0
Prix indicatif : 23.00€


Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Divagabondages nous donne l’image d’une vie qui s’est copieusement nourrie des autres ainsi qu’une belle leçon de fraternité.

Didier Garcia, Le Matricule des Anges

Rien de plus vivant que ce kaléidoscope de souvenirs qui révèlent une curiosité passionnée pour les écrivains.

Monique Petillon, Le Monde des Livres

Bon pied, bon œil Temple vient de réunir ses textes en prose, pour la plupart éparpillés en revue, écrits entre 1945 et 2017… Autant de portraits et d’hommages. C’est que Temple est avant tout cet homme de rencontres, fortuites ou provoquées, agissant comme un puissant aimant, avec en son cœur l’amitié comme vertu cardinale.

Thierry Clermont, Le Figaro Littéraire

Le ton de chaque texte, écrit pour un journal ou une revue, a gardé sa fraîcheur et l'émotion particulière de son auteur.

Frédérique Roussel, Libération

Du même auteur