Aller au contenu principal

Dire non ne suffit plus

Sous-titre
Contre la stratégie du choc de Trump


Loin d’être une «aberration de l’histoire», l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche n’est que la suite logique d’un long processus au cours duquel se sont imposées, aux États-Unis comme sur la scène mondiale, les valeurs d’un capitalisme débridé aujourd’hui incarnées par un président appliquant sans vergogne un programme délétère. En confiant le gouvernement des États-Unis aux entreprises, en niant le changement climatique pour favoriser l’exploitation frénétique des énergies fossiles, en affichant un bellicisme virulent et une propension à user de tous les aspects de la stratégie du choc, Donald Trump fait courir à la planète des risques majeurs que Naomi Klein, forte de plus de vingt ans d’investigation sur le terrain, dénonce ici tout en engageant les citoyens du monde à tracer une feuille de route pour faire reculer les populismes et nationalismes de tous bords, et gratifier le monde d’un avenir durable.
Car dire «non» ne suffit plus. Ce moment de notre histoire exige davantage : un «oui» assourdissant à des solutions alternatives et démocratiques – un «oui» qui fixerait un cap audacieux pour prendre soin du monde que nous voulons, et dont nous avons besoin.

novembre, 2017
13.50 x 21.50 cm
306 pages

Langue : anglais (Canada)
Véronique DASSAS

ISBN : 978-2-330-08199-7
Prix indicatif : 21.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Le dernier livre de la journaliste et auteure, conçu autant comme un outil de résistance que d'action, paraît en France. Au moment des révélations sur le truquage du processus de désignation du candidat démocrate qui a permis le triomphe de Trump.

Marc de Miramon, L'Humanité Dimanche

Ici, Naomi Klein s'attaque aux raisons structurelles de sa victoire, aux premiers mois chaotiques de sa «bande de ploutocrates impénitents» à la Maison Blanche, aux remèdes aussi et à la façon de s'opposer à cette présidence au potentiel, à ses yeux, hautement toxique.

Marc-Olivier Bherer & Nicolas Bourcier , Le Monde

Naomi Klein voit dans le président américain la figure emblématique de tous les fléaux qu'elle a dénoncés. Une effrayante fiction dystopique devenue réalité. Indifférent aux questions environnementales, « marque suprême ».... le milliardaire incarne toutes les dérives d'un « capitalisme du désastre » qu'elle observe depuis les années 1990. Non un accident de l'histoire, mais l'aboutissement logique d'un processus à l'œuvre depuis un demi-siècle. La « stratégie du choc », dont elle a donné de nombreux et édifiants exemples dans son essai du même nom, et qui consiste pour les dirigeants les plus puissants de la planète à exploiter les crises (guerres, attentats, catastrophes naturelles) pour mettre en place des mesures politiques et économiques sans concertation démocratique, est une manière d'exercer le pouvoir que Trump a, selon elle portée à son paroxysme.

Véronique Rossignol, Livres Hebdo