Aller au contenu principal

Soie et fer

Sous-titre
Du Mont-Liban au canal de Suez


De la culture du mûrier au Mont-Liban, destinée à l’éle-vage du ver à soie pour le compte des soyeux lyonnais, jusqu’au creusement du canal de Suez, l’auteur retrace l’histoire des relations tumultueuses entre l’Europe et le Proche-Orient au cours du XIXe siècle. Non sous la forme d’un essai historique mais sous celle d’annales où les destins individuels d’une foule de personnages se trouvent imbriqués dans le jeu cynique des nations, les luttes de classes et les confl its communautaires. Ainsi voit-on défi ler, dans une impressionnante galerie de portraits, des hommes et des femmes qui ont tissé en-semble la trame de ce siècle charnière sans le savoir ni le vouloir : de l’aristocrate britannique Lady Stanhope, proclamée en 1813 par les Bédouins “reine de Palmyre”, à l’entrepreneur français Ferdinand de Lesseps, promo-teur du projet du canal de Suez, en passant par le saint-simonien Enfantin, l’émir Abdelkader, Flora Tristan, l’écrivain libanais Fa ris al-Chidyaq, Lamartine, Karl Marx – mais aussi par des canuts lyonnais, des pachas turcs, des oulémas égyptiens… et des paysans maronites du Mont-Liban en route pour l’Algérie.

septembre, 2017
14.00 x 22.50 cm
256 pages
Coédition L'Orient des livres

Langue : arabe (Liban)
Nathalie BONTEMPS

ISBN : 978-2-330-08221-5
Prix indicatif : 23.00€


Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Du même auteur