Aller au contenu principal

Une chance minuscule


Marilé Lauría, trentenaire blonde aux yeux clairs, vit dans une banlieue huppée de Buenos Aires. Elle a épousé un chirurgien, habite une résidence cossue au perron garni de rosiers, et fréquente les parents qui, comme elle, confient leur progéniture au sélect collège privé de la ville. Jusqu’au drame qui rebat les cartes de cette existence morne et futile et fait basculer sa vie. La voilà condamnée à fuir comme une voleuse afin de délivrer de sa présence l’être qu’elle aime plus que tout au monde.
Quelque vingt ans plus tard, Mary Lohan, une quinquagénaire rousse aux yeux de jais qui réside à Boston, prend l’avion pour l’Argentine, où l’appelle une mission professionnelle. Au terme du voyage : une petite ville qu’elle ne connaît que trop bien, le souvenir cuisant d’une faute jugée impardonnable qui l’a poussée à tout abandonner et un homme qu’elle craint par-dessus tout de rencontrer.
Probablement aussi la chance majuscule de pouvoir enfin “réparer” la femme rompue.
Cette poignante comédie dramatique explore les liens du sang, la culpabilité et les épouvantables ou merveilleuses facéties du hasard.

mars, 2017
11.50 x 21.70 cm
272 pages

Langue : espagnol (Argentine)
Romain MAGRAS

ISBN : 978-2-330-07537-8
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Dans le cinquième roman de Claudia Pineiro traduit en français, chance et malchance se partagent le travail. (…). Malgré l'accident, ce livre n'est pas sombre, mais plein de nouveaux départs et de bons compromis. C'est l'histoire d'un couple et le portrait d'un fils solide et confiant.

Virginie Bloch-Lainé, Libération

Ce personnage, sorti de l'imagination de la romancière argentine Claudia Pineiro, c'est un peu le symbole de toutes ces vies brisées qui végètent dans le noir en attendant enfin de retrouver la lumière. »

Entre des mains moins scrupuleuses, cette histoire aurait pu tomber dans le mélo, et tirer des larmes peu honnêtes. Mais l'auteur avance avec une grande pudeur, reconstituant petit à petit les fragments d'une existence éparpillée en mille morceaux. Bouleversant.

Rémi Bonnet, La Montagne/ Le Populaire du Centre

Du même auteur