Aller au contenu principal

Les fous dans la mansarde


Dans le silence envoûtant d’une mansarde rémoise, une dernière soirée d’adieu et de mémoire autour des fantômes de la narratrice : des proches, des anonymes ou des écrivains combattants jamais revenus des tranchées. Un roman qui dessine l’implacable sacrifice d’une génération. Et la plaie béante ouverte dans l’histoire de la littérature par la guerre et son héritage.


“Trouve l’histoire”, lui intimait Ludovic. L’Histoire, personne ne l’avait prévue. Ordonner le désordre après coup serait fausser les choses. Elle aussi détient quelques reliques, un quart de soldat, une gamelle, une lampe à huile, des grenades, une gourde… Rien de plus concret qu’un quart de soldat et une gamelle, pourtant chaque fois qu’elle les regarde, elle est surprise. Une artiste lui a laissé une de ses compositions : des balles de mitrailleuse en cuivre dans un plâtre blanc crayeux semblent monter dans l’air comme des fusées, balles ramassées sur des chemins, après ces gros orages qui ravinent le sol.

 

G. B.

mars, 2017
10.00 x 19.00 cm
224 pages


ISBN : 978-2-330-07545-3
Prix indicatif : 21.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Cette déambulation mélancolique et d’une gravité parfois enjouée à travers les souvenirs offre un regard panoramique qui englobe tous les visages de la guerre, plaies béantes comme si les tranchées étaient encore ouvertes. Par les mots, elle préserve, intact, l’humain en plein désarroi, réduit à l’état de bétail, que les généraux et les discours officiels ont cherché à occulter.

Alphonse Cugier, Liberté Hebdo

Cette évocation n'est pas un récit historique au sens linéaire du terme mais un vagabondage en roue libre. On aimerait que la balade ne s'arrête pas.

Gilles Grandpierre, L'Union - L'Ardennais

Les phrases dégringolent, tumultueuses, rêches, l'émotion à court d'haleine, sur le Chemin des Dames, avec les poilus exécutés pour rébellion. Bienne chante en pagaille les entailles sanglantes de la terre où la vie repousse. Telle une stèle.

Sandra Benedetti, L'Express

Du même auteur