Aller au contenu principal

Au travail avec Eustache

Sous-titre
(making of)


Jean Eustache, réalisateur français, fait scandale au Festival de Cannes en 1973 avec son film La Maman et la Putain. Cinéaste particulier, surprenant et torturé, attachant et insupportable, capable de fulgurances mais aussi de disparaître au moment de tourner, il a réalisé une douzaine de films, tous empreints d’une singularité profonde et terriblement sensible, qui font de lui un personnage mythique du cinéma français.

Assistant sur trois films – La Maman et la Putain, Mes petites amoureuses (1974) et le premier volet d’Une sale histoire (1977) –, Luc Béraud est devenu son ami. Dévoilant ce qui se cache derrière l’écran, depuis leurs discussions artistiques jusqu’aux détails techniques, de la délicate direction d’acteur jusqu’aux excès d’un cinéaste très impliqué, il guide le lecteur au coeur du travail de Jean Eustache et explore ce qu’il avait de plus secret et de plus sincère en apportant un témoignage inédit.

janvier, 2017
11.50 x 21.70 cm
272 pages
Coédition Institut Lumière


ISBN : 978-2-330-07253-7
Prix indicatif : 23.00€



Où trouver ce livre ?

Prix du livre de cinéma / CNC -
Prix du livre d'histoire du cinéma -

Éclairant et passionnant.

François Forestier, L'Obs

L’immense plaisir délivré par Luc Béraud tient au fait qu’il se garde de toute interprétation.

À travers ce livre, le portrait de l’artiste en action est un des plus réussis qu’il nous ait été donné de lire.

Lucien Logette, Jeune Cinéma

Un très beau livre de souvenirs.

Certains l'aiment FIP

C'est un livre précieux.

L'Humanité

Ce livre strictement documentaire est bien en dernière instance, le plus proche d'un cinéaste dont l'intention, qualifiée par lui d'à la fois réactionnaire et révolutionnaire, était de devenir lumière.

Emmanuel Burdeau, Artpress

Le lecteur se retrouve au plus près des plateaux de tournage et peut même entendre les indications précises ou le coups de gueule d'Eustache, retranscrits de mémoire. L'ouvrage parvient à allier l'érudition sur les techniques de tournage à la mélancolie provoquée par les anecdotes sur Jean Eustache.

Pierre Castel, Point de Vue

Son livre est un récit de travail et, donc, de vie. Jean Eustache (1938-1981) y est présent comme jamais, en chair (pas triste) et en os (tranchant), sur le plateau de ses films où tout se joue dans un état d'urgence tragique ou comique.

Laurent Rigoulet, Télérama

Le récit de tournage est passionnant.

Fabien Ribery, Blog l'INTERVALLE

Le livre de Luc Béraud est une formidable occasion de comprendre ce qu'est un film.

Une grande probité dans les explications.

Un livre qu'on a beaucoup de plaisir et de fierté à lire.

Philippe Meyer, "L'Esprit public" France Culture

Luc Béraud nous en apprend de belles sur le cinéaste dandy dans son livre Au travail avec Eustache.

Dans cet ouvrage fourmillant d’anecdotes souvent drôles et captivantes, l’auteur revient sur trois tournages compliqués mais inoubliables avec un réalisateur à la personnalité tourmentée et à fleur de peau.

Marilou Duponchel et Quentin Grosset, Trois Couleurs

Un livre événement.

Thomas Baurez, France 24

Observateur privilégié en tant qu'assistant d'Eustache, Luc Béraud a rassemblé ses souvenirs de tournage dans un livre qui vient de paraître, passionnant témoignage d'un cinéaste au travail.

Baptiste Etchegaray, Viva Cinéma, Ciné +

Le livre […] nous fait toucher du doigt la singularité profonde du personnage Eustache.

Un formidable témoignage sur la Nouvelle vague.

Daniel Morvan, OUEST France

Luc Béraud porte un nouveau regard sur l'œuvre de ce "scandaleux".

Eric Neuhoff, Le Figaro

Assistant de Jean Eustache, Luc Béraud nous en apprend de belles sur La Maman et la Putain.

Quentin Grosset, Trois Couleurs

Dans un recueil de ses souvenirs d'assistant et ami de Jean Eustache, Luc Béraud relate le tournage éprouvant de son chef-d'œuvre et dresse le portrait d'un homme exigeant et tourmenté.

Didier Péron, Libération

Son livre est celui d'un observateur privilégié à qui on ne la raconte pas. Ce qu'il dit d'Eustache – de sa méthode de travail, de son penchant à l'autodestruction, de son crédo artistique – est frappé au coin de la lucidité et de la générosité. On comprend mieux en la lisant à quel point le cinéma embaumait sa vie et ses tourments. […] Le livre donne, à cet égard, de nombreuses clefs pour faire mesurer à quel point sa vision de l'art engageait tout entier Eustache.

Jacques Mandelbaum, Le Monde

C'est bourré d'anecdotes et d'empathie pour ce personnage fantasque qu'était Jean Eustache, avec la malice et la distance qu'il convient pour traiter ce genre d'ouvrage

Laurent Delmas, France Inter, On aura tout vu

Témoin privilégié des gestations douloureuses des films, il brosse ici, avec respect et compréhension, le portrait d'un homme aux prises avec les affres de la création.

Les colères d'Eustache, ses demandes d'amour […] allaient de pair avec une intransigeance que Luc Béraud sait magnifiquement expliquer.

Nicolas Azalbert, Les Cahiers du Cinéma

Un livre admirable.

Un travail sur la mémoire, sur les personnage; c'est à la fois l'art et la manière; c'est formidable.

Alain Riou, Le Masque et la plume, France Inter

Du même auteur