fbpx Une erreur de jugement | Actes Sud Aller au contenu principal

Une erreur de jugement


Zella Grisham n’a jamais nié avoir tiré sur son amant. Mais ce n’est pas pour ça qu’elle vient de purger huit années de prison ferme sur les seize ordonnées par le tribunal. C’est juste que, par un malheureux concours de circonstances, la fusillade a conduit à une condamnation pour braquage. Poisse, quand tu nous tiens !
Pour le détective Leonid McGill, Zella est innocente. Mais la réouverture du dossier ne fait que bouleverser un peu plus la vie privée de McGill, révélant un très douloureux secret de famille. À mesure que l’affaire suit son cours, les événements survenus huit ans auparavant apparaissent plus compromettants que jamais. Peu à peu, McGill et Zella doivent se rendre à l’évidence : tout le monde a quelque chose à se reprocher, et les erreurs du passé laissent parfois des marques trop profondes pour être oubliées, et encore moins pardonnées.

novembre, 2016
14.50 x 22.50 cm
304 pages

Langue : anglais (États-Unis)
Denis BENEICH

ISBN : 978-2-330-07056-4
Prix indicatif : 22.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
National Book Foundation Award for Distinguished Contribution to American Letters -

Ce dernier polar de la série consacrée par Walter Mosley à son privé new-yorkais Leonid McGill est un concentré de ce qui fait son originalité.

A la fois boxeur (…) et bouddhiste, dangereux et compatissant, bourrelé de remords, intello noir porté à l’autoflagellation, Leonid est un sacré personnage. On le regrette déjà.

Jean-Claude Perrier, Livres Hebdo

Ambiance lourde et mécanique impeccable.

Sorte de Dostoïevski de la littérature noire américaine, Mosley frappe une fois de plus très fort dans le rayon plus-que-polars.

Gilles Chenaille, Marie Claire

Le style de Mosley, l’un des rares auteurs noirs dans le monde du polar, c’est celui du détective existentiel. Dans une société profondément raciste et inégalitaire, il essaie de faire survivre ses héros en leur gardant un noyau dur d’éthique. Et ça fonctionne à merveille.

François Forestier, L’Obs

Belle tradition du roman noir que ces histoires de « privés », généralement empêtrés dans des situations énigmatiques et pleines de danger, quasiment seuls contre tous car la police ne les aime guère, et parce qu’ils affrontent des coupables retors et sans pitié.

Dans ses intrigues, Walter Mosley fait preuve d’une virtuosité qui va bien plus loin que les scénarios ordinaires de cette catégorie.

Comment ne pas être séduit par la tonalité d’écriture de cet auteur ?

Un auteur de qualité supérieure, parmi l’élite de ce genre littéraire.

Claude Le Nocher, Action-suspense

Du même auteur