fbpx L'Orient derrière soi | Actes Sud Aller au contenu principal

L'Orient derrière soi


Qui n’a rêvé l’Orient devant soi, au bout de son désir ? Le jeune André, né à Smyrne de parents français, a connu cet Orient pluriel et chatoyant, grandissant entre la Turquie, la Syrie et le Liban, au gré des affectations professionnelles paternelles et des alliances familiales : la mer Noire, Stamboul, Alep, Beyrouth comme autant d’étapes d’une irrésistible expulsion. À la fois gosse d’ici et Français de l’étranger, André “s’incorpore” du mieux qu’il peut dans le petit clan des enfants d’expatriés, avant de regagner la France avec l’étrange impression, au contraire, de s’exiler…

De ces racines multiples, André Tubeuf a tiré la matière d’un récit d’apprentissage porté par le motif de l’exil, du départ permanent, de l’absence d’attaches, des amarres que l’on largue, de ce qui fait une appartenance ou un enracinement. Un “Itinéraire de Smyrne à Paris” qui est aussi un adieu à l’enfance, un hommage tendre et inconditionnel à l’Orient, ses paysages, ses cultures et ses religions mêlées. Mais surtout à son hospitalité, sa générosité, sa tolérance.

Une mélopée méditerranéenne composée comme une confidence ininterrompue teintée de joies toujours vivantes, mais qui résonne à «demi-voix» avec un Orient désormais douloureux.

octobre, 2016
11.50 x 21.70 cm
384 pages


ISBN : 978-2-330-06462-4
Prix indicatif : 22.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix Méditerranée de l'essai -

L'Orient derrière soi, titre parfait, est un livre enchanteur, mais grave aussi. Non seulement l'Orient d'André Tubeuf n'existait déjà plus vraiment, "naturellement" pourrait-on dire, mais la folie des hommes est en train de le détruire définitivement.

Jean-Claude Perrier, Livres hebdo

André Tubeuf déroule les merveilles de son enfance orientale. Une traversée intime et lumineuse.

Il écrit tous les sens en éveil, faisant appel à la palette du peintre comme à l'oreille du musicien, pour mieux ressaisir le faste des premières émotions.

Sophie Pujas, Le Point

Une lumineuse déclaration d'amour à l'Orient, que l'on n'est pas près d'oublier.

Thierry Clermont, Le Figaro littéraire

Avec légèreté et style, l'auteur raconte cet Orient qui, aujourd'hui, porte la guerre et l'angoisse. Après avoir lu Tubeuf le poète, on comprend mieux pourquoi tout a fini par dérailler.

Challenges

Deux sujets font ce seul et même livre : l'Orient des grandes familles levantines, à jamais disparu, et l'auteur lui-même, André Tubeuf, monument de culture. Au fil des pages sucrées de ce merveilleux voyage, un petit garçon, fils d'un ingénieur dans les chemins de fer, devient une homme tandis que la Méditerranée chavire, une fois de plus.

Christian Makarian, L'Express