Aller au contenu principal

Écoutez nos défaites



Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d'élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d'une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours – le général Grant écrasant les confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l’envahisseur fasciste... Un roman inquiet et mélancolique qui constate l'inanité de toute conquête et proclame que seules l’humanité et la beauté valent la peine qu'on meure pour elles.


“Écoutez nos défaites est un livre sur le temps. Celui des quatre époques qui s’entremêlent et construisent le récit : la guerre entre Hannibal et Rome, la guerre de Sécession, la deuxième guerre italo-éthiopienne et enfin l’époque contemporaine. Mais c’est aussi un livre qui essaie de saisir ce continuum qui nous traverse, nous lie aux époques précédentes, dans une sorte de mystérieuse verticalité. Un peu comme le font ces objets archéologiques qui traversent les siècles, surgissent parfois à nos yeux, au gré d’une fouille, nous regardent avec le silence profond des âges et disparaissent à nouveau, vendus, détruits ou engloutis pour quelques siècles encore.
Dans Écoutez nos défaites, chacun espère la victoire. Les généraux réfléchissent, construisent des stratégies, s’agitent, envoient leurs hommes à l’assaut, connaissent des revers, des débâcles, se reprennent et parviennent parfois à vaincre. Mais qu’est-ce que vaincre ? Battre son ennemi ou lui survivre ? Est-ce qu’au fond Hannibal n’a pas vaincu Scipion ? N’est-ce pas lui qui est devenu mythe ? Qu’estce que vaincre lorsque la partie ne se joue pas uniquement sur le champ de bataille ? Hannibal, Grant et Hailé Sélassié ne meurent pas au milieu de leurs troupes. Ils survivent à la guerre, traversent cette épreuve et vieillissent. Et avec le temps, l’écho lointain des batailles, si terrifiant au moment où ils les vécurent, devient peut-être le bruit de leur gloire passée ou en tout cas le souvenir d’instants où ils furent vivants comme jamais. Car ce qui vient après la bataille, que l’on ait gagné ou perdu, c’est l’abdication intime, cette défaite que nous connaissons tous, face au temps.
Et si, dès lors, la défaite n’avait rien à voir avec l’échec ? Et s’il ne s’agissait pas de réussir ou de rater sa vie mais d’apprendre à perdre, d’accepter cette fatalité ? Nous tomberons tous. Le pari n’est pas d’échapper à cette chute mais plutôt de la vivre pleinement, librement.
Les deux personnages principaux d’Écoutez nos défaites, Assem, l’agent des services français, et Mariam, l’archéologue irakienne, sont dans cette quête. Ils sont aux endroits où le monde se convulse. Et si la défaite ne peut être évitée, du moins son approche est-elle l’occasion pour eux de s’affranchir. Quitter l’obéissance et remettre des mots sur le monde. Assumer la liberté de vivre dans la sensualité et le combat. C’est cet affranchissement commun qui rend leur rencontre possible et va les unir dans cette traversée d’un monde en feu, où ils seront peut-être défaits mais sans jamais cesser d’être souverains.”

 

L. G.

août, 2016
11.50 x 21.70 cm
288 pages


ISBN : 978-2-330-06649-9
Prix indicatif : 20.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Un des romans les plus puissants de cette rentrée.

Dépêche AFP

Laurent Gaudé, vous signez aujourd’hui votre plus beau roman, le plus puissant !

François Busnel, La Grande Librairie

Écoutez nos défaites est un des meilleurs romans de Laurent Gaudé, un des plus ambitieux aussi. Il parvint à y raconter plusieurs destins à la fois, à des époques très différentes, et qui tous interrogent l'Histoire et la folie des hommes. Il le fait avec brio, nous renvoyant à notre monde actuel déboussolé, en proie à la violence et à la terreur. Et c'est passionnant.

Guy Duplat, La Libre Belgique

Laurent Gaudé maîtrise l’art de mettre en scène de nombreux personnages que tout sépare en apparence, de les faire dialoguer et de tisser le tout en une trame romanesque qui n’a de complexe que l’apparence, tant est grande sa virtuosité.

Jean-Claude Perrier, MAGAZINE LITTERAIRE

Laurent Gaudé sait écrire de sang-froid. Son livre où bat le pouls du monde nous rappelle au devoir de ne pas détester notre propre fatigue. Rien que pour cela, pour sa manière mélancolique de donner à voir ce qui nous domine, il intéresse l’historien des pouvoirs. Car la littérature, qu’elle soit discrète ou véhémente, ne se fait historique que pour nous donner des nouvelles de notre histoire en cours.

Patrick Boucheron, professeur au Collège de France, Le Monde

Si l’on reconnaît le talent au souffle du romancier, alors Laurent Gaudé est un grand écrivain.

Ecoutez nos défaites est un grand poème, un livre fou et sage. Fou parce qu’on est emporté par toutes ces voix et on ne sait par quelle magie, sinon par le lyrisme contenu de Gaudé.

Mohammed Aïssaoui, Le Figaro Littéraire

Et si c’était lui, la meilleure surprise de la rentrée ? Laurent Gaudé signe l’un de ses meilleurs lives. Le plus dense, le plus ambitieux également.

Julien Bisson, LIRE

Irrigué par le souffle des grands poètes rebelles, traversé par les thèmes chers à Laurent Gaude (la violence, les migrations, les mythes), Ecoutez nos défaites est un roman puissant et politique qui ose affronter la douleur du monde et se clôt sur un doux murmure, antidote aux temps obscurs.

Sophie Joubert, L’Humanité

Par le souffle et l’ampleur humaniste, autant que le défi littéraire, Écoutez nos défaites de Laurent Gaudé est un grand livre.

Une Iliade d’aujourd’hui qui incline à contempler l’histoire depuis le versant des perdants.

Sophie Creuz, L’Echo de Bruxelles

Urgent, épique, ce roman philosophique nous incite à la lucidité et à l'humilité, pour tenter de sauver ce qu'il reste de beauté du monde.

Philippe Chevilley, Les Echos