Aller au contenu principal

L'Affaire Arnolfini

Sous-titre
Les secrets du tableau de Van Eyck


Daniel PENNACPréfacier

Le portrait dit des Époux Arnolfini a été peint par Jan Van Eyck en 1434 : énigmatique, étrangement beau, sans précédent ni équivalent dans l’histoire de la peinture... Cet ouvrage offre un voyage au cœur de ce tableau, qui aimante par sa composition souveraine et suscite l’admiration par sa facture. Touche après touche, l’auteur décrypte les leurres et symboles semés par l’artiste sur sa toile, à l’image d’un roman policier à énigmes. Alors le tableau prend corps, son histoire se tisse de manière évidente et les personnages qui nous regardent dans cette scène immuable prennent vie devant nous...

mars, 2016
11.50 x 21.70 cm
160 pages


ISBN : 978-2-330-06091-6
Prix indicatif : 18.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Circulant au milieu des symboles, scrutant d’autres portraits de Van Eyck, multipliant les hypothèses, se référant à un canon relatif au purgatoire ou à un Traité sur les apparitions des esprits de 1759, Jean-Philippe Postel fait des Epoux Arnolfini un rébus à déchiffrer. Cette analyse qui ne néglige aucun détail est captivante. 

Jérôme Serri, Lire

Cette œuvre nous tient en respect : on ne sait pas grand-chose sur les deux personnages qu’elle représente, on comprend mal la scène représentée. (…) Et puis, le peintre a disposé dans son œuvre une multitude d’objets dont on s’explique mal la présence : un chien, un chandelier, des bougies éteintes et allumées, à terre, une sandale. En fait ce tableau mérite d’être déchiffré, comme s’il s’agissait d’une énigme. C’est à cet exercice que nous invite Jean-Philippe Postel dans son livre, une sorte de méthode pour nous apprendre à regarder un tableau du XVe siècle.

Guillaume Erner, Charlie Hebdo

Dans le mythique petit tableau de Van Eyck, il ne faut pas se fier aux apparences. Rien n'est aussi simple qu'il n'y paraît à première vue. Postel dissèque la peinture couche par couche, étudie son histoire et sa réception avant de décortiquer systématiquement les symboles qu'elle renferme et de nombreux détails particulièrement éclairants mais quasi invisibles à l'œil nu.

Maureen Marozeau , L’ŒIL

Est-ce une fiction picturale, une commande ou un récit autobiographique ? Tel un thriller haletant, Jean-Philippe Postel capture notre attention et effeuille, page à page, détail par détail, ce chef-d’œuvre d’illusion.

Corinne Rondeau, Art Absolument

II est des livres qui vous tiennent en haleine de la première à la dernière page. Le « roman d'investigation » de Jean Philippe Postel en fait partie. Cet ancien médecin généraliste, rompu aux méthodes de l’observation clinique, tente de percer le mystère entourant les Epoux Arnolfini, l'un des chefs-d'œuvre les plus envoûtants et les plus commentés de l'histoire de l'art, peint par Van Eyck vers 1434. (…) L'œil aiguisé, Jean Philippe Postel va puiser au cœur même de l'image la solution de l'énigme, précisant : « C'est le vain désir d’une conclusion impossible qui nous [fait] tisser de tels songes. »  Jubilatoire.

Daphné Bétard, BEAUX ARTS MAGAZINE

La vie de Van Evck nous est largement inconnue et a fortiori l'origine de ce tableau. Mais le peintre a placé dans son œuvre de multiples signes comme un jeu de pistes qui éclaire son sens. Pour ça, Jean-Philippe Postel a mené l'enquête et épluché toute la littérature savante. On vous laisse la surprise de l'enquête scientifique qui se dévore comme les "Dix petits nègres" d'Agatha Christie.

Guy Duplat, La Libre Belgique

Du même auteur