fbpx Erik Satie | Actes Sud Aller au contenu principal

Erik Satie



Erik Satie (1866-1925) demeure à jamais l’auteur d’une poignée d’œuvres phares, les Gnossiennes, les Gymnopédies, ou Parade. Après avoir trouvé dans de courtes pièces pour piano une simplicité radicale qui annonce l’épure d’un certain XXe siècle, Satie s’enfonce dans les mystères de l’ésotérisme, vu comme un terrain d’expérimentation, puis s’éclipse à Arcueil. Relancé par Ravel, cherchant une esthétique hors de l’influence de son ami Debussy, il devient progressivement, à partir des années 1910 et jusqu’à sa mort, un chef de file de la modernité, inventeur de la musique d’ameublement, compagnon de route de Picasso, Picabia, Cocteau, Tzara ou Duchamp. Créateur d’une musique transparente derrière laquelle il s’eff ace, Satie est le premier compositeur qui sort de l’histoire de la musique pour devenir un mythe errant sans identité propre, évoqué ici au miroir du monde contemporain qu’il reflète déjà.

Comme tous les volumes de la collection “Classica”, ce Satie est enrichi d’une chronologie, d’une bibliographie, d’une discographie et d’un index.

mars, 2016
10.00 x 19.00 cm
176 pages
Coédition Groupe Express Editions


ISBN : 978-2-330-06133-3
Prix indicatif : 18.00€



Où trouver ce livre ?

Dans ce livre subtil et sensible, Romaric Gergorin voit en [Erik Satie] le compositeur qui réussit à "sortir de l'histoire de la musique". C'est du moins un musicien qui a l'art des portes dérobées.

Etienne Anheim, Le Monde des Livres

Passionnant, se lisant comme un roman, ce livre de Romaric Gergorin montre la part de mystère que le compositeur cultivait autour de sa vie quotidienne.

Jean-Rémi Barland, La Provence

[Cet] essai passionnant restitue les fameuses bagarres musicales de l'époque.

Frédéric Pagès, Le Canard enchaîné

Remarquable livre de Romaric Gergorin, qui constitue une très bonne introduction à celui que son ami Alphonse Allais appelait "Esoterik Satie"

Thierry Clermont, Le Figaro littéraire

[Erik Satie] a trouvé en Romaric Gergorin un vrai conteur, assez savant pour ne pas se montrer docte et trancher, mais nous régalant d'angles inattendus et de détails qui parlent. Son plaisir d'écrire devient notre plaisir d'apprendre.

André Tubeuf , Le Point

Cet excellent ouvrage introductif permet de situer le phénomène Satie dans son milieu musical, social et philosophique au travers d’anecdotes réunissant les grands noms de l’avant-garde artistique.

Alexandre Jamar, Forum Opéra

Une brève, passionnée et percutante biographie.

Alain Dreyfus, Le Magazine Littéraire

Simple et claire, mais précise, cette judicieuse biographie se distingue par sa hauteur de vue et son sens des perspectives artistiques.

Frédéric Gaussin, La Lettre du Musicien

Tout cela est admirablement conté par Romaric Gergorin, très proche de "ce mythe errant", à qui il rend un hommage stylé.

Anne Crignon , L'OBS

"Gymnopédiste, rosicrucien, mystagogue, anarchiste libertaire, éducateur bénévole, communiste, bohème impécunieux de banlieue", inventorie notamment Romaric Gergorin, auteur d'une pertinente synthèse biographique.

Sophie Bourdais , Telerama

On entrera avec bonheur dans le très mince ouvrage de Romaric Gergorins sur Erik Satie.
Le compositeur des Gymnopédies et de Parade revit là avec justesse et un tranchant de bon aloi.

Pierre Aubé , Les Affiches de Normandie

Romaric Gergorin nous présente l'un des musiciens les plus insaisissables de l'Histoire.
Cette biographie dense va au cœur des angoisses de l'artiste et étudie implacablement son impossibilité à résoudre les dilemmes de ses rapports humains alors que la galerie de personnages qu'il côtoie, issus de tous les milieux, nous sidère.

Stéphane Friederich, Pianiste

L'auteur montre comment Satie est devenu aujourd'hui un "mythe errant, sans identité propre", repris par les musiciens comme Cage, Stockhausen, Messiaen. Satie voulait "sortir de l'histoire de la musique". Il y est si bien parvenu qu'il a réussi à bouleverser celle-ci de fond en comble.

Yann Perreau , Artpress

Du même auteur