Aller au contenu principal

La Musique à Venise

Sous-titre
de Monteverdi à Vivaldi




Il n’existait pas de grand livre d’art consacré à la musique vénitienne : le voici. Il nous montre que, dans la Cité des Doges, les sons et les couleurs de la lagune sont partout : à l’opéra, chez Monteverdi, Cavalli et jusque dans les célèbres concertos de Vivaldi. Cet ouvrage richement illustré permet au lecteur de découvrir comment Venise a inventé l’opéra public – véritable étendard de
l’exubérance baroque mêlant poésie, musique, peinture, architecture et danse. À cette époque, les arts ne connaissaient pas de frontières : le chant se peignait et l’on peignait pour la scène ; au centre de ses fameuses Noces de Cana, Véronèse se représentait lui-même, accompagné de Tintoret et de Titien, tous trois non pas en train de peindre mais de jouer de la musique…


Parallèlement à l’émergence, dans ses ospedali, de la première grande école instrumentale d’Occident, en exportant son modèle de spectacle lyrique dans l’Europe entière, la Sérénissime a accouché de rien de moins que la musique moderne. Nulle autre cité ne pouvait engendrer de si profondes mutations artistiques, dont les traces sont aujourd’hui encore visibles partout.

octobre, 2015
24.00 x 32.00 cm
200 pages
Coédition Association Monteverdi Vivaldi


ISBN : 978-2-330-05700-8
Prix indicatif : 35.00€



Où trouver ce livre ?

Un livre d'art qui prend d'emblée le statut de référence. C'est toute la réussite de cet ouvrage de nous faire non seulement comprendre, mais aussi - et surtout - sentir, la fantasque (dé)mesure [de Venise].

Chantal Cazeaux, L'avant-scène opéra

Un livre à découvrir absolument si vous aimez la musique et la peinture baroque.

Sixtine de Gournay, Radio Classique

Le premier beau livre consacré à la grande musique dans la Cité des Doges au cours des siècles est une belle réussite. Autant de merveilles que l'on redécouvre dans ce bel ouvrage aux textes très agréable d'Olivier Lexa, et aux très beaux visuels souvent inédits.

Michel Borel, Tribune des arts

Un livre somptueusement illustré.

Sophie Bourdais, Télérama

Olivier Lexa nous entraîne dans un périple enchanteur à travers les hauts lieux de la peinture et de la musique vénitiennes jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.

Connaissances des arts

L'une des vertus du livre, écrit d'une main alerte et sensible, est de faire vivre les profondes intrications entre la musique et les autres arts, magnifiés par l'opéra : là, poésie, décors, costumes ne font qu'un avec la partition, pour la plus grande satisfaction du spectateur.


Emmanuelle Giuliani, La Croix

Il n'existait pas d'ouvrage sur cette question de la musique à Venise. L'oubli est réparé dans ce livre écrit par un historien et musicien de formation, où la profusion de reproductions vient appuyer un texte érudit et limpide.

Pierre Morio, L'oeil

Un livre d'art élégant, constitué de brefs chapitres conçus comme autant de mouvements musicaux précédés par une sinfonia introductive. Écrire sur Venise est toujours un défi, relevé ici haut la main.

François Jean, Diapason

Une iconographie riche associant photos contemporaines et images d'archives font de ce livre érudit mais accessible un cadeau de Noël idéal pour les mélomanes, les baroqueux et les amoureux de la Sérénissime.


Guillaume Tion, Libération

Cet objet de savoir et de plaisir nous fait vivre une belle histoire, celle de la constitution d'un art de vivre.

Alain Nicolas, L'Humanité

Du même auteur