fbpx La Cigale du huitième jour | Actes Sud Aller au contenu principal

La Cigale du huitième jour


Une jeune femme court dans les rues de Tokyo, un bébé dans les bras. Cette enfant n’est pas la sienne ; sans préméditation, elle vient de la voler.

Dès lors, la vie de Kiwako n’est plus qu’une longue cavale à travers l’Archipel. Paniquée à l’idée de se faire repérer, elle change toujours plus vite d’endroit et d’identité, emportant l’enfant dans l’instant, la déracinant chaque fois plus violemment.

Et pourtant, tout demeure absolument doux entre la jeune femme et la petite. Étrangement, la complicité qui s’installe entre elles ne cesse de s’intensifier, la peur et l’insécurité n’entament pas ce bloc de tendresse, cette harmonie dans laquelle nul témoin ne peut déceler la moindre faille.

D’une efficacité au suspens remarquable, ce livre a immédiatement été adapté au cinéma tant l’intrigue et la force de ses personnages semblaient faites pour l’image. Mais au-delà de la tension et de l’angoisse, derrière ce road-movie d’une jeune femme en quête de bonheur filial s’éploie une indéniable poésie.

avril, 2015
11.50 x 21.70 cm
352 pages

Langue : japonais
Isabelle SAKAÏ

ISBN : 978-2-330-04819-8
Prix indicatif : 22.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Un road movie ensorcelant.

Du centre des grandes villes aux marges du grouillement urbain et à la mer intérieure de Seto, on écarquille les yeux, le cœur… et on en redemande.

Gilles Chenaille, Marie Claire

Au-delà de la tension et de l’angoisse, derrière ce road-movie d’une jeune femme en quête de bonheur filial se déploie une indéniable poésie.

Justin Wee, Tout sur la Chine [Blog]

Pris par l’affection, on suit, le souffle court, les aventures de cette mère de substitution et de son bébé volé, entre lesquels se tisse une véritable histoire d’amour.

Ce long roman envoûtant, qu’on trouve beaucoup trop court.

Gilles Chenaille, Marie Claire

Plein de suspense et de réflexion sur la société actuelle.

Zoom Japan

Tout se passe comme au cinéma, lorsqu’un réalisateur place sa caméra à hauteur des yeux d’un enfant. Ici, c’est la présence du bébé qui rabat ce road movie à rebondissements vers l’essence même de la vie.

Jean-Guy Soumy, Populaire du Centre

Un road movie gorgé d’amour, de tendresse, de partage.

Un livre qui se lit dans un souffle… Bouleversant !

Alice Monnard, Journal du Japon.com

Du même auteur