Aller au contenu principal

Melons amers



Melons amers, projet pour lequel le photographe ukrainien Kirill Golovchenko s’est vu décerner l’European Publishers Award for Photography, raconte la difficile existence de ces marchands précaires – venus de Géorgie, d’Azerbaïdjan ou d’Arménie, seuls ou en famille – qui dressent leurs étals de fruits ou de légumes de saison au bord des routes ukrainiennes, dormant à proximité dans des tentes ou des caravanes. Documentant avec empathie la vie particulière de ces “communautés de survie”, Kirill Golovchenko nous ouvre les portes d’un monde en marge que nos sociétés ignorent.

juillet, 2015
24.00 x 33.50 cm
pages

Langue :
Daniel DE BRUYCKER

ISBN : 978-2-330-03698-0
Prix indicatif : 38.00€



Où trouver ce livre ?

Le photographe Kirill Golovchenko a posé son regard tendre sur l'âpre quotidien de ces saisonniers.

Tendresse, bienveillance qui transparaissent dans les images très brutes du photographe.

 

Amers, les melons de Kirill Golovchenko le sont certainement. […] Mais ils respirent aussi la tendresse que cette partie du monde a toujours su entretenir pour ses marginaux et ses déclassés.

Benoît Vitkine, M Le magazine du Monde

Son regard est tendre, ironique et cru, soutenu par l'utilisation d'une couleur flashy, aux antipodes des codes du documentaire. Il n'empêche, son témoignage fait mouche et dénonce la survie dans laquelle évoluent derrière leurs étals de fortune ces vendeurs venus d'Arménie, d'Azerbaïdjan ou de Georgie.

David Fez, De l'air

Avec une écriture radicale qui ne s'encombre d'aucune convention ou faux semblant, le photographe nous livre sa vision documentaire sur ce monde marginal.

Eric Karsenty, Fisheye

Le photographe collecte des images tendrement satiriques, dans la veine du cinéma italien des années 1970. Y règnent la vacherie, la solidarité, l'humour grinçant et l'allégresse des pauvres à la Ettore Scola, dans son affreux, sales et méchants.

Kirill Golovchenko, Télérama

Du même auteur