Aller au contenu principal

Dans la nuée

Sous-titre
Réflexions sur le numérique


De cette crise sociétale, Byung-Chul Han analyse les aspects, indissolublement liés au numérique : délitement du respect et de la communauté, étouffement des différences et de l’altérité, exigence maladive de transparence, déferlements de haine à la moindre occasion. Voilà qui n’est pas sans conséquences politiques. L’exercice voire l’existence même de la démocratie sont bouleversés à l’heure où la société est réduite à l’état de nuée volatile d’individus “connectés”.

Une réflexion précieuse sur le monde d’aujourd’hui, vu à travers le prisme de ses changements les plus récents.


“Nous sommes dépassés par le numérique qui, en deçà de toute décision consciente, modifie de façon déterminante notre comportement, notre perception, notre sensation, notre pensée et notre vie sociale. Nous nous grisons du numérique sans pouvoir évaluer toutes les conséquences d’une telle ivresse. Cette cécité ainsi que la torpeur qui l’accompagne sont les symptômes fondamentaux de la crise actuelle.”

B.-C. H.

mars, 2015
13.50 x 21.50 cm
112 pages

Langue : allemand
Matthieu DUMONT

ISBN : 978-2-330-03913-4
Prix indicatif : 12.70€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix Bristol des Lumières -

S'arrêter une heure et réfléchir une fois pour toutes sur l'impact du numérique dans notre vie peut sembler être le sujet le plus éculé, le plus rébarbatif et le moins sexy de la Terre. Mais grâce [à] Byung-Chul Han, il n'en est rien. Bien au contraire, ce thème s’avère passionnant. 

Le Quotidien jurassien

[Byung-Chul Han] observe avec acuité l’évolution des sociétés occidentales. Dans ce bref mais dense essai, il s'attaque à la révolution numérique et à son impact sur la vie et le comportement des humains. (…) Le numérique, grâce à sa rapidité et à son ubiquité, reprogramme les esprits. Il modifie de manière irréversible les comportements et la vie sociale. Il donne aux individus l'illusion d'une activité permanente alors qu'en raison de l'afflux incessant d’informations de toutes sortes, il engendre une grande passivité. À quoi bon agir puisque à chaque instant la réalité, une réalité virtuelle en fait, se modifie ?

Antoine de Tarlé, Études

Du même auteur