Aller au contenu principal

La Brûlure suivi de Marie-Salope



En 1976, Marie-Salope paraît dans une première édition. Presque quarante ans plus tard, l’auteur revient dans La Brûlure sur la réaction de sa famille à la publication de cette œuvre de jeunesse. Réunis en un seul volume, ces deux textes proposent le portrait d’une romancière, à la fois fille, femme et auteur, dont chaque épisode éclaire de sa violence une quête de soi.


Elle est d’une maison. De la maison elle a été séparée jeune et en a gardé l’image de sa jeunesse. Maisonlabyrinthe, jamais complètement explorée, qu’elle imaginait pouvoir explorer à fond un jour, maison à plusieurs niveaux, maison malade aussi, puis maison guérie, rénovée, qu’elle n’a pas connue, ce fut juste après le livre qu’il n’aurait pas fallu qu’on l’a rénovée, une splendeur.

G. B.

mars, 2015
10.00 x 19.00 cm
400 pages


ISBN : 978-2-330-04875-4
Prix indicatif : 22.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Marie-Salope puis La Brûlure sont deux très beaux récits à travers lesquels celle qui est longtemps restée "sans voix" face à sa famille trouve la voie de sa libération et de sa guérison

Florence Bouchy, Le Monde des Livres

Tout commence par un incendie, et déjà l'écriture incandescente de Gisèle Bienne crépite et danse, soufflant le chaud et le froid, crachant de longues phrases hypnotiques, puis soudain quelques mots pulvérisés, secs et définitifs, comme des petits tas de cendre.

 

C'est une réflexion sur l'écriture, qu'elle mène dans ce nouveau petit roman en forme de retour au pays, de voyage sur sa terre natale, d'expédition dans l'âme blessée des siens.

Marine Landrot, Télérama

Du même auteur