fbpx La Captive aux yeux clairs | Actes Sud Aller au contenu principal

La Captive aux yeux clairs

Sous-titre
Série The Big Sky", tome I "

James Lee BURKEPréfacier

En 1832, Boone Caudill et ses amis trappeurs rejoignent une expédition vers le Haut-Missouri, vaste région sauvage où vivent les Indiens Blackfeet. Teal Eye, une jeune Blackfoot, fait partie du voyage. Va-t-elle pouvoir servir de “cadeau” pour les Indiens qui défendent farouchement leur territoire ? Dans les paysages immenses et mythiques de l’Ouest américain se déroulera alors une grande épopée encore plus impressionnante, plus iconoclaste, plus vaste que le chef-d’oeuvre de Howard Hawks (1952) – qui n’en a adapté qu’une partie –, un des plus grands westerns de l’histoire du cinéma.

Ce premier tome de la très célèbre série The Big Sky de A. B. Guthrie, texte fondateur de “l’école du Montana”, est publié ici pour la première fois en français. Le deuxième tome est intitulé La Route de l’Ouest (Actes Sud, 2014).

“Que personne en France ne se soit intéressé à ce magnifique et somptueux roman reste énigmatique…”
Bertrand Tavernier

octobre, 2014
14.50 x 24.00 cm
496 pages


ISBN : 978-2-330-03208-1
Prix indicatif : 23.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix Transfuge du meilleur livre adapté au cinéma -

C’est un très grand roman américain.

Le style de Guthrie est un appareil optique, aussi puissant que finement réglé.

Le western de Guthrie est une oraison funèbre et La captive aux yeux clairs regarde en face la fin d’un monde.

Damien Aubel, Transfuge

Magnifique parcours, magnifique plongée dans le monde des trappeurs où nous évoluons, lecteurs, comme chez nous, magnifique roman épais, dense, bousculé, d’une écriture obstinée, âpre et rude, d’une texture arrachée aux chairs de ses héros.

Voyage dans le temps et l’immensité exaltante des paysages offerts par la nature échevelée.

 C’est là une belle et bonne littérature d’aventure, à qui trop souvent l’étiquette « western » donne une allure mensongère et restrictive.

Pierre Pelot, Le Républicain lorrain

Un beau voyage dans le rude Far-West.

Thierry de Lestang Parade, L’Union

Si vous avez aimé les westerns au cinéma, vous aimerez ce roman (…).

Une épopée dramatique et lyrique, aux personnages complexes et aux évocations somptueuses de paysages immenses et sauvages.

Bruno Dépenoux, Télé Z

Grandiose roman.

Frédéric Mercier, Les Cahiers du cinéma

Roman inouï, écologique, lyrique, immense.

Bertrand Tavernier , dans Marianne

Le film est un poème enjoué et mélancolique sur le Nouveau Monde quand le roman, foisonnant, violent et ressassant, est déjà passé de l’autre côté de l’histoire.

Cahiers du Cinéma

Une saga âpre qui vous emporte comme un torrent d’eau glacée.

VSD

Détails réalistes, amitiés fortes, rudesse de la vie, sont parmi les ferments de l’écriture de Guthrie.

Mémoire des Arts

Un roman grandiose, épique, passionnant de bout en bout. Un chef-d’œuvre de la littérature western.

Lectures

Une éblouissante fresque réunissant trappeurs, pionniers et Indiens au milieu du XIXe siècle dans des paysages somptueux.

La Dépêche du Midi

Magnifique parcours, magnifique plongée dans le monde des trappeurs où nous évoluons, lecteurs, comme chez nous.

Le Républicain Lorrain

Une épopée dramatique et lyrique, aux personnages complexes et aux évocations somptueuses de paysages immenses et sauvages.

Télé Z

Ode à la nature et aux grands espaces américains, porté par un véritable souffle épique et peuplé de personnages attachants, ce roman offre une vision humaniste et mélancolique de la conquête de l’Ouest et d’un monde sur le point de disparaître.

Vitry, Le Mensuel

Du même auteur