Aller au contenu principal

Un dernier verre de thé et autres nouvelles


“Une lumière chétive qui ne révèle rien”, titre de l’une des nouvelles de ce recueil, définit parfaitement l’art délicat de ce grand auteur égyptien. Tout, êtres et choses, y baigne dans une lueur crépusculaire, toutes les joies et toutes les peines du jour sont comme suspendues en attendant la tombée de la nuit. Mais en prétendant ne rien dévoiler, El-Bisatie est celui qui sonde le mieux les cœurs des petites gens de son pays, hommes et femmes, paysans et citadins, en choisissant chaque mot avec parcimonie, sans jamais hausser le ton, ni nous suggérer ce que nous devons penser. Ses nouvelles sont le plus souvent courtes, ramassées sur l’essentiel, ne dépassant que très rarement les dix pages. On a d’abord l’impression qu’il ne s’y passe rien, mais le lecteur attentif s’aperçoit qu’elles fourmillent d’événements et de notations furtives dont on ne comprend le sens qu’à la chute.

Cette anthologie, composée pour l’essentiel par l’auteur lui-même avant sa mort, retrace son itinéraire dans l’art difficile de la nouvelle pendant une quarantaine d’années. Ces textes raviront les lecteurs exigeants qui ont apprécié La Clameur du lac, Derrière les arbres ou La Faim.

octobre, 2014
13.50 x 21.50 cm
240 pages

Langue : arabe (Égypte)
Edwige LAMBERT

ISBN : 978-2-330-03745-1
Prix indicatif : 21.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Chaque fois que nous parvient la voix de l'égyptien Mohammed El-Bisatie, c'est un joyaux de la littérature arabe qui nous est offert.

Eglal Errera, Le Monde des Livres

Du même auteur