Aller au contenu principal

Piero della Francesca




L’œuvre du peintre, géomètre et mathématicien Piero della Francesca (1416-1492) a été louée par Vasari qui voyait en lui le maître absolu de la peinture perspectiviste. Mais il a fallu attendre le XXe siècle et les études de Berenson, Venturi et Longhi pour que l’artiste soit reconnu comme l’un de ceux qui ont fortement orienté le cours de la peinture italienne.

 

Né en Toscane, Piero se forme à Florence et y bénéficie des enseignements des sculpteurs Donatello et Brunelleschi, rigoureux constructeurs de la forme et de l’espace géométrique. Influencé par la plasticité de Masaccio et par l’intensité de la lumière de Fra Angelico, il fréquente très jeune la cour des Este qui diffuse à Ferrare un climat d’innovation et d’humanisme. Il y rencontre Pisanello, Mantegna et aussi Rogier Van der Weyden qui l’initie au réalisme et à la description précise des maîtres du Nord.

 

Son œuvre, à la confluence de sujets philosphiques, théologiques et politiques, est toujours empreinte de solennité, de tension et d’une grande sérénité. Les formes, admirablement équilibrées, sont mises en valeur par des teintes à la fois douces et lumineuses. Cette synthèse forme-couleur-lumière s’incarne à merveille dans les admirables fresques d’Arezzo représentant la Légende de la Vraie Croix.

 

Outre deux traités de géométrie et un traité d’abaque, on doit à Piero des œuvres magistrales, notamment :

Baptême du Christ, 1448-1450, tempera sur bois, National Gallery, Londres

Cycle de la Légende de la Vraie Croix, 1452-1459, fresques, basilique San Francesco, Arezzo

Madonna del parto, 1455, fresque, chapelle funéraire de Monterchi, Arezzo

Résurrection, 1463-1465, fresque, pinacothèque de Sansepolcro

Flagellation du Christ, 1455, tempera sur bois, Galleria nazionale delle Marche, Urbino

Polyptyque de Saint-Antoine : Vierge à l’Enfant, Annonciation…, 1469, tempera sur bois, Galerie nationale de l’Ombrie, Perugia

 

 

Spécialiste de la peinture et de la sculpture toscanes, Alessandro Angelini enseigne l’histoire de l’art à l’université de Sienne. Il est co-auteur des Peintres de Sienne (Actes Sud, 2009). Il a par ailleurs beaucoup étudié la sculpture romaine du XVIIe siècle (Sculpture du XVIIe siècle à Rome, Éd. 5 Continents, 2005) et notamment Bernin.

octobre, 2014
28.00 x 33.00 cm
386 pages

Langue : italien
Anne GUGLIELMETTI

ISBN : 978-2-330-03642-3
Prix indicatif : 39.00€



Où trouver ce livre ?

Du même auteur