Aller au contenu principal

Sur les ailes du dragon

Sous-titre
Voyages entre l'Afrique et la Chine



Lieve Joris appartient à l’univers littéraire de Bruce Chatwin, V. S. Naipaul, Ryszard Kapuscinski, celui de Nicolas Bouvier et de Blaise Cendrars. Depuis plus de trente années elle quitte régulièrement l’Europe pour tenter de saisir l’extrême complexité du monde.

Sur les ailes du dragon raconte ses plus récents voyages, son va-et-vient entre Dubaï, la Chine, l’Afrique du Sud et le Congo afi n de rencontrer Africains et Chinois – pour tenter de comprendre leurs échanges, leurs singulières trajectoires de commerce, qui depuis des années se prolongent, se complexifi ent, s’affi nent et s’étendent de Kinshasa et Lagos à Guangzhou et Beijing en passant par Dubaï, construisant le nouvel empire de la mondialisation, cette entité qui surgit de dépendances, de profi ts, d’audaces et de pouvoirs. Et qui oblitère le passé colonial.

“La tête, les bras et les jambes de mes personnages dépassent de mes livres, c’est une incitation toujours renouvelée à quitter ma zone de confort et à partir à la découverte d’un monde qui dépasse le mien.” Ainsi Lieve Joris exprime-t-elle son désir d’ouverture sur l’ailleurs, ce désir qui la conduit inlassablement à écrire ce qu’elle seule sait dire du monde en marche.

octobre, 2014
11.50 x 21.70 cm
400 pages

Langue : néerlandais
Arlette OUNANIAN

ISBN : 978-2-330-03473-3
Prix indicatif : 23.80€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

C'est fascinant.

Notes bibliographiques

On s'attache aux amis pleins d'états d'âme de l'auteure , aux amis de ses amis et à elle aussi,  à sa personnalité ouverte, indépendante et nomade, à sa patience pour approcher des milieux dominés par les hommes, parfois hostiles.

Axelle

Lieve Joris est belge, mais cette globe-trotteuse adore s'immerger dans d'autres cultures . La voici à la découverte des liens entre Chinois et Africains contemporains. Etonnant !

Sa plume singulière a l'art de restituer la diversité des voix et des visions.

Kerenn Elkaïm, Le Vif L'Express

Lieve Joris sillonne le monde depuis trente ans. Ecrivain-voyageur adepte du long cours, elle a pour habitude de prendre son temps: se poser, observer,échanger et faire tomber les masques….. Pas de vérité absolue à la clé de cette démarche, mais des vérités qui dessinent au plus près de ces nouveaux acteurs de la mondialisation, un tableau tout en nuances. C'est un monde en perpétuel mouvement qui s'ouvre à nous, moulé dans la débrouillardise, pétri d'échanges égaux, d'énergies fructueuses….

Frédérique Briard, Marianne

Il était temps en effet que quelqu'un reverse la perspective et dise l'énergie, les ambitions, les souffrances individuelles qui accompagne ce nouvel âge  colonial. Lieve Joris le fait avec l'intelligence et l'humilité des meilleurs écrivains itinérants.

Son livre, au fond, nous apprends à voir la Chine avec les yeux d'une africaine et l'Afrique avec ceux d'une chinoise. C'est le privilège de la littérature

Grégoire Leménager, L'Obs

La promeneuse du monde et le dragon.

Son récit sonne juste car il raconte l'infinie débrouille…Son récit fourmille de personnages  si vrais qu'on croit les avoir rencontrés la veille, d'anecdotes qui ne s'inventent pas… 

Sa mondialisation, c'est celle d'en bas, telle qu'elle s'écrit dans les banlieues du monde. Sans avoir l'air d'y toucher, Lieve Joris prend le pouls du monde réel, régi par le commerce, les échanges et par cet espoir si humain, si partagé, de trouver des lendemains meilleurs.

Colette Braeckman, Le Soir