Aller au contenu principal

Tristesse de la terre

Sous-titre
Une histoire de Buffalo Bill Cody



Alors, le rêve reprend. Des centaines de cavaliers galopent, soulevant des nuages de poussière. On a bien arrosé la piste avec de l’eau, mais on n’y peut rien, le soleil cogne. L’étonnement grandit, les cavaliers sont innombrables, on se demande combien peuvent tenir dans l’arène. C’est qu’elle fait cent mètres de long et cinquante de large ! Les spectateurs applaudissent et hurlent. La foule regarde passer ce simulacre d’un régiment américain, les yeux sortis du crâne. Les enfants poussent pour mieux voir. Le cœur bat. On va enfin connaître la vérité.

 


Tristesse de la terre figure dans la sélection pour le PRIX Le Roman des Etudiants France Culture /Télérama.

août, 2014
10.00 x 19.00 cm
176 pages


ISBN : 978-2-330-03599-0
Prix indicatif : 18.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique
Prix d'une vie le Parisien magazine -
prix Joseph Kessel -
prix Folies d'Encre -
meilleur récit de l'année - magazine LIRE -

L'un des textes les plus forts de cette rentrée romanesque.

Olivier Mony, Sud Ouest

Éric Vuillard peaufine ici son art tendu et ironique de la narration, son écriture qui mêle les registres… le résultat est détonnant.

Alexandre Fillon, Livres Hebdo

Son érudition est grande et sa plume habile.

Françoise Dargent, Le Figaro Littéraire

À coups de phrases brèves, nerveuses, ouvrant quelquefois sur des formules chargées d'intensité poétique, Éric Vuillard peint le curieux mélange d'excitation et de nostalgie que de tels spectacles éveillent en nous.

Pierre Ahnne, Le salon littéraire.com

Stupéfiant récit.

Un style sec et des chapitres aussi brefs que saisissants.

Batiste Liger, Lire

Une langue subtile, intime, envoûtante.

Romaric Sangars, CHRO

Éric Vuillard déconstruit le mythe de Buffalo Bill, le célèbre tueur de bisons, inventeur du Wild West Show. Un livre maîtrisé qui pourrait marquer cette rentrée littéraire.

Maud Guillot, Lyon mag

Un récit habité par la grâce et révolte, vibrant de poésie et d'indignation. Au-delà de la force de son roman rageur, il faut saluer la réflexion sur le show légendaire, précurseur d'une société avide de sensations fortes.

François Lestavel, Paris Match

Un texte acéré et puissant.

Alexandre Fillon , Le Journal du Dimanche

Un petit livre nerveux comme comme un mustang. Éric Vuillard déploie sa maîtrise du récit et de l'emploi du futur pour raconter les choses du passé. Et la tristesse du monde.

Emmanuel Hecht, L'Express