Aller au contenu principal

Vivre, penser, regarder



Dans ces essais écrits entre 2006 et 2011, la célèbre romancière Siri Hustvedt, après avoir pris pour sujet d’étude le matériau autobiographique (“Vivre”), examine les complexes fonctionnements de l’esprit, de la mémoire, des émotions et de l’imaginaire chez l’être humain (“Penser”) et explicite le rapport qui est le sien à la création visuelle dans tous ses états (“Regarder”).
Authentique somme intellectuelle retraçant le parcours de son auteur, l’ouvrage pose des questions essentielles quant à la manière dont tout individu se constitue en tant que tel, élabore, à travers la pensée, la mémoire, le langage, son problématique “être-au-monde” et interagit avec autrui.
Dans le souci de réinventer le dialogue trop souvent malaisé entre les “humanités” et les sciences, Siri Hustvedt convoque de multiples disciplines – de la psychologie aux neurosciences en passant par la philosophie, l’art et la littérature – pour en tenter l’ambitieuse synthèse, et ce faisant, dévoile les arcanes de sa vocation et de sa pratique d’écrivain.

janvier, 2013
11.50 x 21.70 cm
512 pages

Langue : américain
Christine LE BOEUF

ISBN : 978-2-330-01414-8
Prix indicatif : 24.80€



Où trouver ce livre ?

Siri s'est progressivement construit l'image d'une forte femme, grande lectrice, énorme bosseuse…

Benjamin Locoge, Paris-Match

Dans ce livre-ci, Siri Hustvedt cherche à nous éclairer sur le cheminement d'un esprit qui refuse de se laisser enfermer dans un carcan.

Clara Kane, Marianne

D’une curiosité suprême, l’auteure américaine Siri Hustvedt ne cesse d’explorer l’humanité. Cet ensemble d’essais nous offre sa vision sur l’art, le regard, les émotions, l’imagination et le savoir.

Kerenn Elkaïm, Le Vif - L'Express

Siri Hustvedt manie parfaitement le genre de l'essai subjectif né avec Montaigne une dose de «je» pour incarner la pensée, une forme «élastique et accommodante», un rejet du jargon ésoténque pour un langage dense mais fluide, lumineux, stimulant.

Isabelle Falconnier, L'Hebdo

Dans Vivre, penser, regarder, Siri Hustvedt pratique l'essai subjectif où l'auteur, à la façon d'un Montaigne, parle à la première personne, débat, raconte, décrit, uniquement guidé par les mouvements de sa pensée.

Lisbeth Koutchoumoff, Le Temps

Il n’est pas si fréquent qu’un romancier soit incollable sur des terrains aussi divers que la neurologie, la psychanalyse, l’épistémologie, la philosophie ou l’histoire de l’art.

Un recueil qu’on lira aussi comme un très bel éloge de la lecture, discipline que Siri Hustvedt pratique à un niveau olympique.

Didier Jacob, Le Nouvel Observateur

Vivre, penser, écrire est le triptyque de l’entière réalisation personnelle, humaine et intellectuelle de Siri Hustvedt.

En sa langue accessible et élégante, elle nous entraîne avec bonheur dans cette mosaïque de microrécits et de pensée réflexive qui dresse mieux que son autoportrait : le nôtre.

Thierry Guinhut, Le Matricule des anges

L’intellectuelle livre une somme passionnante d’observations, connaissances, propositions.

Cécile Lecoultre, 24 heures