Aller au contenu principal

Décharges


Victimes de délocalisations successives, Eva et Manuel ont fait front avec vaillance. Ils ont d’abord lutté pour garder en vie leur usine puis, vaincus, ont vendu leur maison, quitté le Sud avec leurs trois enfants pour s’installer au nord, dans un cul-de-sac noyé de pluie. Eva, reconvertie en aide-soignante, travaille dans un centre de rééducation fonctionnelle réservé à de jeunes patients. C’est là qu’elle rencontre Gabriel. Tétraplégique. Une beauté d’archange. Postée au bord de son fauteuil comme au bord de l’abîme, loin d’un réel où elle tenait “KO debout” plus qu’elle ne vivait, Eva croit entrer dans la lumière et échapper à la cruauté du monde quand celui-ci est précisément en train de refermer sur elle son piège.

Dans cette bouleversante élégie aux “immigrés de l’intérieur”, invisibles aux yeux d’une société uniquement soucieuse de performances et de résultats explicites, Virginie Lou-Nony fait entendre l’assourdissant silence où naufragent les rêves de ceux qui osent encore en faire, et questionne le mythe contemporain de la “puissance”. Notre maîtrise proclamée, notre croyance au progrès, notre bruyant spectacle ne seraient-ils que le masque de notre insuffisance radicale ?

février, 2012
11.50 x 21.70 cm
208 pages


ISBN : 978-2-330-00248-0
Prix indicatif : 18.30€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Le livre dresse le bilan d’une société partie à la dérive, mais trace aussi la carte complexe des sentiments. Edifiant.

Carole Revol, Femme actuelle

D’une plume franche et audacieuse, voici un roman vibrant qui bombarde des décharges d’adrénaline !

Télépro

Faire des choix mais se laisser une chance, trancher entre un amour de réalité et un amour absolu, c’est à chaque fois pour Eva le passage entre le dehors et le dedans. Entre le cap à tenir et la tentation du naufrage. Entre elle dans le monde, et elle juste avec Gabriel. Dans une langue efficace, le roman de Virginie Lou-Nony triture l’intimité, s’empare du désir des corps coincés entre la vie et la mort.

Le Républicain lorrain

C’est la force des histoires de l’auteur : sauver ses personnages en les enveloppant d'une couverture de dignité qui leur fait comme une armure et une parure. Qui réchauffe un peu la nuit de leurs vies.

Véronique Rossignol, Livres Hebdo

Du même auteur