Aller au contenu principal

Dans le terrier du lapin blanc


Il était une fois un petit garçon très intelligent passionné par les chapeaux, les dictionnaires, les samouraïs et la délicatesse infinie des sansculottes. Un jour, il se pique de doter son zoo privé d’hippopotames nains du Liberia, et qu’importe que l’espèce soit en voie d’extinction ! Il les aura car papa peut tout. Papa est riche et puissant : il travaille dans la cocaïne. Depuis la forteresse où il vit reclus avec son narcotrafiquant de père et sa cour, le “Candide” observe un monde fantasmagorique et pourtant réel qui répond au moindre de ses désirs. S’il paraît extravagant, il est plein, en vérité, d’une cohérence implacable : le caprice puéril n’est qu’une réplique en miniature de la démence adulte.

Puisant avec brio à la source de l’ironie pour bâtir ce court roman philosophique, l’auteur brandit le pouvoir subversif de la dérision pour pointer une violence mexicaine prégnante et l’affilier, surtout, à une longue tradition humaine. Il semblerait, en effet, que toutes les civilisations comptent leurs coupeurs de têtes et qu’il ne soit pas si rare que les petits lapins blancs se transforment en serpents à sonnette.

novembre, 2011
10.00 x 19.00 cm
112 pages

Langue : espagnol (Mexique)
Claude BLETON

ISBN : 978-2-330-00164-3
Prix indicatif : 13.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Tout l’art du Mexicain Juan Pablo Villalobos, dans ce premier roman cruel et drôle, est d’avoir trouvé le ton juste en conservant à son jeune protagoniste une part d’innocence.

Delphine Peras, L'Express

Un court roman d’une folle originalité qui glace les sangs.

VSD

Bref, ironique, écrit au scalpel, entre réalisme cru et incursions dans une sorte de semi-fantastique, ce texte réussit à nous faire entrevoir comment le crime et la violence dévastent le cœur des hommes et, en même temps, la part irréductible de tendresse qui subsiste, en dépit de tout.

Emmanuelle Giuliani, La Croix

Du même auteur