fbpx Inverno | Actes Sud Aller au contenu principal

Inverno


Pourtant, qui a goûté au poison ambigu et douceâtre de la nostalgie sait qu’elle ne nous lâche pas, déplaçant seulement le vague malaise, la jubilation secrète qui l’accompagnent, vers un autre objet, une autre vie, une autre ville.

H. F.


[RENTRÉE FRANÇAISE 2011]

août, 2011
10.00 x 19.00 cm
144 pages


ISBN : 978-2-7427-9909-1
Prix indicatif : 16.30€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Romancière talentueuse, sensible aux maléfices et à la grâce des contes de fées, Hélène Frappat poursuit ses « cambriolages intimes ». Cinéphile, elle révèle à travers le regard d’un enfant attentif et silencieux, les gouffres intimes que recèle un univers bourgeois, apparemment lisse, où règnent jalousie, trahison, meurtre.

Monique Petillon, Le Monde des livres

Mélancolique et glaçant, le roman d’Hélène Frappat s’apparente à un voyage ferroviaire (…) murmurant ces existences bancales, nimbées d’inquiétude dès l’enfance, ponctuées de fuites inévitables.

Christine Ferniot, Télérama

La violence d’INVERNO est d’autant plus grande qu’elle y est quasi muette, comme chuchotée. Un texte superbement maîtrisé et à la beauté des paysages aux horizons diffus.

Livres Hebdo

La mémoire hante l’écriture d’Hélène Frappat. De petits livres en petits livres, elle installe une œuvre mystérieuse mais accueillante, toute de nuances et d’ambiances. (…) Elle signe avec INVERNO un roman en forme d’album d’images à lire et qui s’impriment pour longtemps.

Sylvain Bourmeau, Libération

Une sensibilité distillée au compte-gouttes, une écriture ciselée (…) un récit comme un train qui file et embarque le lecteur dans les souvenirs d’enfance et d’amour de deux femmes.

Anne Smith Rossignol, Version Femina

Hélène Frappat explore les méandres de la mémoire et sa faculté de recomposer le passé pour y trouver refuge.

Véronique Cassarin-Grand, Le Nouvel Observateur

Un étonnant roman qui boit à grands traits le « poison ambigu » de la nostalgie, s’y love en un doux malaise.

Alain Nicolas, L’Humanité

Inverno ne se résume pas. Il se lit, se ressent, s’expérimente et se re-feuillette. Entre récits, apparitions, errances, fuites et quêtes, c’est aussi un bel hommage aux femmes qui, quels que soient les chemins de traverse qu’elles empruntent, font face, affrontent le présent, tendent vers l’avenir. Et ce en toute saison.

Laurence Bourgeon, Zone Littéraire

Les scènes et les époques défilent à un rythme envoûtant, transportant le lecteur de place en place, à la recherche d’un temps disparu.

Marie de Cazenove, La Croix

Un roman fascinant.

Sean J. Rose, Numéro

« L’écriture, musicale et fragmentée, toute de leitmotivs et d’échos, atteint au fil des pages une cohérence étonnante. Au-delà de la virtuosité qu’on lui connaît bien, Hélène Frappat construit un beau moment de lecture. Elle donne un texte fort, dont la fascination tient à la profondeur de la sensibilité mise au travail autant qu’à l’audace de ses partis pris formels.

Alain Nicolas, L'Humanité