fbpx Les Identités remarquables | Actes Sud Aller au contenu principal

Les Identités remarquables


“Tu vas mourir, aujourd’hui, et tu ne le sais pas encore.” Dès la première phrase de cette chronique d’une mort annoncée – dès la première minute de cette journée particulière où se reflète la brièveté de toute existence –, un homme fait à la fois figure de héros et de victime. Et c’est lui, inconscient, égotiste et jouisseur, que le roman interpelle et tutoie comme s’il tendait à notre insouciante finitude un miroir. Plaisir de se croire si beau, privilège d’aimer, hélas fort mal, une exquise petite marchande de jouets, délice de convoiter une banquière aux yeux de biche, de se couler dans l’hédonisme d’une vie simplifiée. Mais en secret, une vierge froide et un tueur prédestiné trament le scénario de la vengeance familiale. Sur cette inexorable partition qui emprunte son tempo au roman policier, ses arpèges au catalogue de la consommation courante, ses harmoniques à la liberté de parole et son andante aux mirages des satisfactions éphémères, Sébastien Lapaque chante la vie derrière soi et salue, non sans ironie, le passage du temps.

Romancier, essayiste et journaliste au Figaro, Sébastien Lapaque a déjà publié chez Actes Sud un roman, Les Idées heureuses (1999), un recueil de nouvelles, Mythologie française (2002), un polar, Les Barricades mystérieuses (Babel noir, 1998), et un essai, Georges Bernanos encore une fois (Babel, 2002).
Egalement disponibles chez Actes Sud une anthologie de l’ivresse en littérature (Triomphe de Dionysos, avec Jérôme Leroy, 1999) ainsi que Le Petit Lapaque des vins de copains (2006), dont paraît en septembre 2009 une nouvelle édition mise à jour.

août, 2009
11.50 x 21.70 cm
176 pages


ISBN : 978-2-7427-8536-0
Prix indicatif : 18.30€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

Difficile de résister au dernier roman de Sébastien Lapaque. […] Lapaque a tout compris aux tragédies d’aujourd’hui. On se délecte de son memento mori plus flamboyant que jamais.

Augustin Trapenard, Le Magazine littéraire

C’est un requiem pour un homme sans qualités, mais délivré selon le frémissement retenu d’un écrivain de caste.

Marc Lambron, Le Point

Ce petit livre rapide comme un vin de soif est une jolie gourmandise existentielle, une exquise mijotée de sens malin.

Hervé Bertho, Ouest France

Lapaque fixe au fusain les mélancolies de l’âge adulte. […] La littérature des sentiments selon Lapaque : élégance, précision et sobriété.

Nicolas Ungemuth, Le Figaro magazine

On entend parfois chez Lapaque le chant nostalgique d’Apollinaire. […] Voilà un roman riche, mêlé, polyphonique, bigarré de strates, de secrets, moiré de paradoxes et de causticité où Sébastien Lapaque pose la seule question terrible qui tenaille : « Qu’as-tu fais de ta vie ? ».

Patrick Grainville, Le Figaro littéraire