Aller au contenu principal

Un autre

Sous-titre
Chronique d'une métamorphose



Doublement traumatisé par l’expérience concentrationnaire puis par la mise au ban stalinienne, Imre Kertész est confronté, après l’effondrement du communisme d’Etat de la Hongrie, aux conséquences d’une inédite liberté. On lui demande d’être l’éternel témoin et garant de la mémoire de l’Holocauste, on l’invite en Allemagne, en France, en Italie, à Vienne et à Tel-Aviv. A soixante-dix ans, il visite des lieux de son passé ou découvre enfin le visage réel d’une Europe qu’il n’avait jusqu’alors appréhendée qu’à travers son immense érudition. Dans le compagnonnage de Wittgenstein, qu’il traduit, Imre Kertész se rencontre et se cherche. Qu’est-il devenu ? Qu’est devenu le monde à la fin des années 1990 ? C’est en écrivain que Kertész transforme en autant d’illuminations ces questions auxquelles se mêlent rêves et souvenirs, choses vues et expériences marquantes. Né en 1929 dans une famille juive de Budapest, Imre Kertész est déporté à Auschwitz en 1944 et libéré du camp de Buchenwald en 1945. Depuis 1953, il se consacre à l’écriture et à la traduction. Ecrivain de l’ombre pendant plus de quarante ans, il a reçu le prix Nobel de littérature en 2002. Son oeuvre est publiée en France par Actes Sud.

janvier, 2008
11.00 x 17.60 cm
160 pages

Langue : hongrois
Charles ZAREMBA

ISBN : 978-2-7427-7178-3
Prix indicatif : 6.60€
Babel n° 861



Où trouver ce livre ?