Aller au contenu principal

Roman policier



Un renversement politique, quelque part en Amérique latine. La dictature qui s’établit offre au simple policier Antonio Martens l’occasion inespérée d’intégrer l’armée. Il y rencontre Diaz, son supérieur aussi charismatique que louche, et l’acolyte de celui-ci, le sadique Rodriguez. Commencent alors des filatures au cours desquelles sont fichés un grand nombre de citoyens irréprochables.
Peu après, Rodriguez installe dans leur bureau un instrument de torture et s’apprête à en faire usage. Martens fait face à ses propres sentiments – trop faibles pour une véritable remise en cause, trop forts pour l’insouciance pure et simple. Jusqu’où fermerat- il les yeux ?
Ce Roman policier à grande puissance évocatrice met en scène les ravages d’une terreur emblématique. A travers l’écriture, le bourreau Martens cherche la rédemption, à l’instar des victimes dans d’autres oeuvres de Kertész.
Né en 1929 dans une famille juive de Budapest, Imre Kertész est déporté à Auschwitz en 1944 et libéré du camp de Buchenwald en 1945. Depuis 1953, il se consacre à l’écriture et à la traduction. Ecrivain de l’ombre pendant plus de quarante ans, il a reçu le prix Nobel de littérature en 2002. Son oeuvre est publiée en France par Actes Sud.

octobre, 2008
11.00 x 17.60 cm
128 pages

Langue : hongrois
Charles ZAREMBA

ISBN : 978-2-7427-7787-7
Prix indicatif : 6.60€
Babel n° 918



Où trouver ce livre ?