Aller au contenu principal

Lettres pour que la joie (Cartas para que la alegria)



Dans le neuvième texte de ce recueil on peut lire : "Un matin elle me trouva pleurant et je tournai le dos pour qu'elle ne vît pas ce que je pleurais." Cet infime décalage syntaxique est caractéristique des traverses par lesquelles Arnaldo Calveyra introduit le lecteur à l'espace poétique situé entre les mots et les choses. C'est dire la vulnérabilité de sa prose et la nécessité d'en faire une lecture parlée (voix haute ou voix silencieuse, au choix), sous peine d'écraser la subtile déférence des phrases pour la mémoire. L'exigence requise est d'ailleurs d'entrée de jeu signalée par celle de la traduction, en vérité une transposition à laquelle Laure Bataillon a consacré de longs soins. Pénétrés de sa magie, nous avons, nous aussi, édité ce livre "pour que la joie…", et en version bilingue "para que la alegría…".

avril, 1983
10.00 x 19.00 cm
60 pages

Vincent BATAILLON

ISBN : 978-2-9030-9853-7
Prix indicatif : 7.00€



Où trouver ce livre ?