Aller au contenu principal

Tombeau de Greta G.



Hollywood, années 1930. Le cinéma balbutie ses premiers mots et ce début est aussi une fin. L'Europe de l'exil ne sait plus si elle doit regarder en arrière ou en avant. De cet étourdissant présent figé entre deux menaces - instant de grâce ou tournant fatal - émerge un visage sublime dont la lumière assombrit le monde autant qu'elle l'éclairé. Mais la vraie vie de Greta G. échappe à tous, comme à elle-même.
A ses côtés pendant dix années, le narrateur, linguiste viennois aux ambitions amputées par la Première Guerre mondiale, devenu photographe professionnel par inadvertance esthétique et spécialiste en clichés de fesses (très littéralement) par hasard philosophique, homme blessé, compagnon de solitude idéal, raconte et tente de saisir, à coups de flashes d'une mémoire élusive, la vérité de celle qui fut "la Divine".
Sans doute la séduction de ce texte tient-elle dans son impitoyable élégance. Car tandis que le Champagne coule à flots, c'est avec une noirceur et une drôlerie déchirantes que Maurice Audebert fixe le vertige des âmes penchées au-dessus de leurs propres gouffres.

août, 2007
11.50 x 21.70 cm
128 pages


ISBN : 978-2-7427-6943-8
Prix indicatif : 15.30€



Où trouver ce livre ?

Variation sentie sur Hollywood, ses figures désabusées et ses faux-semblants, ‘Tombeau de Greta G.’ tourne habilement autour de l’insaisissable Garbo, le “sphinx suédois”. Une star qui savait n’être que de passage, parlait “avec la voix de son physique”, et cherchait peut-être simplement à être une femme ordinaire.

Livres Hebdo

C’était hier et, par la grâce de ce livre, concis comme une évidence, > beau comme un film qui n’existera jamais, c’est aujourd’hui aussi.

Le Nouvel Observateur

Ce mince roman fuselé, où les figurants se nomment Ernst Lubitsch, Scott et Zelda Fitzgerald ou Anita Loos, parle superbement de l’exil et de la fuite, de la poursuite du bonheur. Des rêves pas toujours forcément compatibles avec l’implacable réalisme hollywoodien.

Lire

Roman plutôt que biographie romancée (significativement, le titre renonce à mentionner le nom complet de l’actrice), ce petit livre a le charme et l’humour du dandysme en même temps que la noirceur d’une tragédie secrète.

Le Magazine littéraire

Du même auteur