fbpx L'abrégé des Merveilles | Actes Sud Aller au contenu principal

L'abrégé des Merveilles



 

Comment situer, dans la longue série des livres sur les merveilles, l'Abrégé qui leur doit son nom ? Certainement pas par leur auteur, le mystérieux Ibrâhim Ibn Waçîf-Châh, dont nous ne savons rien, sinon qu'il écrivait aux alentours de notre an mil. A première vue, l'ouvrage s'inscrit, sans coup férir, dans la tradition qui intègre les merveilles à des oeuvres de propos plus vaste, encyclopédique, comme le fit l'un des maîtres du genre au 10e siècle, Mas‘ûdî, l'auteur des célèbres Prairies d'Or. Carra de Vaux a, sur ce point, des paroles tout à fait pertinentes, qui précisent fort bien la place des merveilles dans le panorama général du savoir : ce sont "des monuments, des faits, des êtres, tels que ceux qu'on rencontre dans la géographie et dans l'histoire. Il n'est pas bien sûr qu'elles soient vraies ; il l'est encore moins qu'elles soient fausses..." Rien n'est peut-être plus saisissant, en fin de compte, que cette vision embrassant le monde jusqu'en ses îles les plus lointaines, où Satan rôde, et puis revenant se fixer à un point privilégié de la carte et de l'histoire : comme si le coeur de la terre et de l'aventure des hommes, depuis leur origine, avait été appelé à loger là, le long du fleuve réputé venir du Paradis. Et c'est bien le cas : si la tête de l'oiseau-monde correspond à l'Arabie, pays de la foi, la poitrine, elle, repose sur la Syrie et l'Egypte.

avril, 1984
14.00 x 22.50 cm
0 pages


ISBN : 978-2-7274-0095-0
Prix indicatif : 26.30€


Où trouver ce livre ?