Littérature étrangère

    Imre KERTÉSZ - Sauvegarde

    Imre KERTÉSZ
    Sauvegarde

    Traduit du hongrois par Natalia Zaremba-Huzsvai et Charles Zaremba | Septembre 2012

    La maladie ayant restreint la maîtrise de sa main, Imre Kertész a pu tenir ce journal grâce à un ordinateur. Voilà la raison pour laquelle son titre fait allusion au traitement de texte.

    Hoda BARAKAT - Le royaume de cette terre

    Hoda BARAKAT
    Le royaume de cette terre

    Traduit de l'arabe (Liban) par Antoine Jockey | Septembre 2012

    Dans un village maronite de haute montagne, replié sur son identité propre qu'il brandit fièrement contre tous les "autres", qu'ils soient chrétiens ou musulmans, un homme meurt un jour dans une tempête de neige et est dévoré par les hyènes.

    Marc BIANCARELLI - Murtoriu

    Marc BIANCARELLI
    Murtoriu

    Traduit du corse par Jérôme Ferrari, Marc-Olivier Ferrari et Jean-François Rosecchi | Septembre 2012

    Libraire intermittent et écrivain inaccompli dont la vie sentimentale est un fiasco, Marc-Antoine Cianfarani vit en reclus dans un hameau de la montagne corse, où il habite la maison familiale héritée de ses aïeux.

    Alex CAPUS - Léon et Louise

    Alex CAPUS
    Léon et Louise

    Traduit de l'allemand par Emanuel Güntzburger | Septembre 2012

    Le jour des obsèques du grand-père, la famille est en train d'attendre le prêtre dans la cathédrale Notre-Dame de Paris, lorsqu'une petite dame énergique, portant un foulard rouge, s'approche du cercueil, pose un baiser d'adieu sur le front du défunt (...)

    Charles CHADWICK - Tout va très bien

    Charles CHADWICK
    Tout va très bien

    Traduit de l'anglais par Patrice Repusseau | Septembre 2012

    Tom Ripple est un type qui ne fait pas de vagues. Anglais moyen, il porte un regard singulier sur son existence banale. Marié à une femme socialement très engagée, il trouve plus reposant de se contenter de la vie plus ou moins telle qu'elle est.

    Patrick deWITT - Les frères Sisters

    Patrick deWITT
    Les frères Sisters

    Traduit de l'américain par Emmanuelle et Philippe Aronson | Septembre 2012

    Oregon, 1851. Eli et Charlie Sisters, redoutable tandem de tueurs professionnels aux tempéraments radicalement opposés mais d'égale (et sinistre) réputation, chevauchent vers Sacramento, Californie (...)

    Anne ENRIGHT - La valse oubliée

    Anne ENRIGHT
    La valse oubliée

    Traduit de l'anglais (Irlande) par Isabelle Reinharez | Septembre 2012

    Avec la verve et l'insolence qu'on lui connaît, Anne Enright, l'auteur de Retrouvailles (Booker Prize 2007), raconte la passion extraconjugale du point de vue d'une jeune Dublinoise à la recherche de repères. Écrire tout, faire le bilan d'une double crise – celle de la prospérité matérielle de l'Irlande et celle de l'amour (...)

    Aris FIORETOS - Le dernier Grec

    Aris FIORETOS
    Le dernier Grec

    Traduit du suédois par Esther Sermage | Septembre 2012

    À Áno Potamiá, petit village perdu dans les montagnes de Macédoine, vit un jeune rêveur du nom de Yannis Georgiadis, avec sa mère, sa grand-mère et une chèvre dénommée Maya.

    Pierre LARCHER - Le Brigand et l'Amant

    Pierre LARCHER
    Le Brigand et l'Amant

    Traduits de l'arabe et commentés, suivis des adaptations de Goethe et d'Armand Robin et de deux études sur celles-ci | Septembre 2012

    A la différence du haïku japonais ou des rubâ'yyât d'Omar Khayyâm, le genre poétique de la qasîda, ou "ode arabe préislamique", a rarement inspiré la poésie occidentale.

    Ricardo MENENDEZ SALMON - La lumière est plus ancienne que l'amour

    Ricardo MENENDEZ SALMON
    La lumière est plus ancienne que l'amour

    Traduit de l'espagnol par Delphine Valentin | Septembre 2012

    Un lundi de 1348, alors que l'Europe sort de la peste noire, le futur pape Grégoire XI vient exiger du peintre toscan Adriano de Robertis qu'il détruise sa dernière oeuvre, la blasphématoire Vierge à barbe.

    Elena PONIATOWSKA - Leonora

    Elena PONIATOWSKA
    Leonora

    Traduit de l'espagnol (Mexique) par Claude Fell | Septembre 2012

    Dans les brumes du Lancashire où elle est née, le Paris bohème des années 1930 où elle s'élève au contact des surréalistes, ou sous le soleil ardent du Mexique où elle choisit d'ancrer sa vie, Leonora Carrington, artiste peintre, romancière et dramaturge (...)

    Zakhar PRILEPINE - Le singe noir

    Zakhar PRILEPINE
    Le singe noir

    Traduit du russe par Joëlle Dublanchet | Septembre 2012

    Le jeune narrateur du Singe noir – le singe noir désignant un jouet d'enfant –, journaliste et écrivain moscovite, est envoyé enquêter sur un laboratoire ultrasecret où un professeur "s'occupe" d'enfants meurtriers. "Savez-vous que, dans la Chine antique, certains empereurs confiaient aux enfants le soin de torturer (...)


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter