Joël Pommerat | La Réunification des deux Corées

    Je considère tous les éléments concrets sur la scène (la parole fait partie de ces éléments concrets) comme les mots du poème théâtral.
    En fait, entre un auteur comme je le suis devenu et un metteur en scène, c’est juste une question de développement du geste. »

    Joël Pommerat, Extrait de Théâtres en présence, Actes Sud, 2007

     

     

    La Réunification des deux Corées
    Joël Pommerat || La Réunification des deux Corées

    En librairie le 20 novembre 2013

     

    • Palmarès du Théâtre : Prix du théâtre public
    • Prix du syndicat de la critique : meilleure création en langue française
    • Sélection Télérama
    • Prix Beaumarchais / Le Figaro : Meilleur auteur

     

    Pour le moment je ne sais pas très bien comment parler de cette pièce. Pourtant elle est relativement simple. C’est une suite d’instants sans unité déclarée ou cohérence narrative. Elle ressemble plus à une succession de petits fragments fictionnels, comme des nouvelles, sur un thème à peu près commun. Pourtant ce n’est pas une pièce abstraite. Au contraire, elle est dans la veine d’écriture réaliste et humoristique débutée avec Je tremble et Pinocchio, qui s’est accentuée avec Cercles/Fictions, Ma Chambre froide, Cendrillon et La Grande et fabuleuse histoire du commerce.
    En plus d’être réaliste, c’est un théâtre d’action, comme je l’ai déjà formulé, plus qu’un théâtre de texte, de poésie textuelle. Ce théâtre, il me semble, vaut par ce qu’il met en jeu entre des individus, ce qu’il montre, ce qu’il suggère sur un plan relationnel et existentiel, plus que par ce qu’il dit, ce qu’il formule. Je pense que dans ce théâtre, par exemple, il est formulé beaucoup de banalités. Et le style de l’écriture textuelle n’y est guère intéressant ou recherché, encore moins original.
    C’est un théâtre réaliste, qu’on pourrait presque qualifier de théâtre de situation, mais je préfère le terme de théâtre d’action, qui est plus drôle et plus ambigu. C'est-à-dire que l’action prévaut sur la parole.
    C’est un théâtre réaliste, donc, c'est-à-dire simple, et compréhensible, avec une psychologie relativement concrète. Sans arrière-plan. Pourtant dans cette pièce, La Réunification des deux Corées, il y n’a pas d’unité narrative.
    Au moment où nous parlons le travail d’écriture n’est pas terminé, et la cohérence qui pourrait soutenir ce projet se cherche encore. Et je plaiderai certainement coupable si elle n’est toujours pas là le 17 janvier*. J’essaie néanmoins de la trouver, mais de façon non préméditée, et peut-être même non rationnelle. Je cherche quelque chose qui pourrait se révéler à moi au fur et à mesure de l’avancement de notre travail, écriture sur le papier et sur le plateau avec les comédiens. D’où la difficulté, bien sûr, de parler aujourd’hui de ce quelque chose de non préétabli, et qui va se constituer, se former.

    *La Réunification des deux Corées a été jouée du 17 janvier au 3 mars 2013 au Théâtre de l'Odéon

     

    Joël Pommerat (propos recueillis par Daniel Loayza, Odéon-Théâtre de l'Europe)

     

    Joël Pommerat

    Auteur-metteur en scène, Joël Pommerat fonde la Compagnie Louis Brouillard en 1990 et crée dès lors ses premiers spectacles. Tout son théâtre est édité chez Actes Sud-Papiers. Il a reçu de nombreux prix : en 2007, le grand prix de Littérature dramatique ; en 2011, le Molière de l’Auteur francophone vivant, le molière des Compagnies ainsi que le Grand Prix du Théâtre de la part du Syndicat de la critique pour Ma chambre froide, publiée en septembre 2011. Il a été artiste en résidence au `théâtre des Bouffes du Nord à Paris, invité par Peter Brook (2006-2010), avant d’être associé à l’Odéon-Théâtre de l’Europe à Paris (2010- 2013) et au Théâtre national de Bruxelles.

     

     

     

     

    Entretien avec Christophe Triau

    Les pièces de Joël Pommerat en tournée fin 2013 – 2014

    • Cendrillon : du 6 au 9 novembre 2013 à Ottawa / du 8 au 10 janvier 2014 au Théâtre de l’Agora, Scène nationale Evry-Essonne / du 21 au 24 janvier 2014 à l’Espace, Scène nationale de Besançon / du 28 au 30 janvier 2014 au Granit, Scène nationale de Belfort / du 13 au 20 février 2014 au Grand T, Nantes / les 7 et 8 mars 2014 à Anvers / du 13 au 22 mars 2014 au Théâtre National Populaire, Villeurbanne / du 27 au 29 mars 2014 à La Comédie de Valence, Centre Dramatique National Drôme-Ardèche / du 3 au 6 avril 2014 à l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry / du 12 au 16 avril 2014 à la MC2, Grenoble / du 25 au 27 avril 2014 à Wolubilis, Bruxelles / du 5 au 8 mai 2014 à L’Apostrophe, Scène nationale de Cergy-Pontoise / du 13 au 17 mai 2014 au Théâtre du Jeu de Paume, Aix en Provence / du 22 au 24 mai 2014 à la Scène nationale de Foix et de l’Ariège.
    • La grande et fabuleuse histoire du commerce : du 9 octobre au 16 novembre 2013 aux Bouffes du Nord, Paris / du 20 au 23 novembre 2013 à l’Espace 1789 de Saint-Ouen / les 28 et 29 novembre au Théâtre des Salins, Martigues / les 5 et 6 décembre 2013 à L’Avant-Seine de Colombes / les 17 et 18 janvier 2014 au Théâtre Louis Aragon de Tremblay-En-France / du 21 au 23 janvier 2014 à Bonlieu, scène nationale d’Annecy / les 30 et 31 janvier 2014 à la Scène nationale de Cavaillon / les 12 et 13 février 2014 à la scène nationale de Bayonne / du 13 au 21 février 2014 au CDN de Besançon / du 11 au 14 mars 2014 à l’Olympia de Tours / les 20 et 21 mars aux 3T-Théâtres de Chatellerault / les 28 et 29 mars 2014 au Forum, Le Blanc-Mesnil / les 15 et 16 avril 2014 à la Maison de la Culture de Nevers.
    • La réunification des deux Corées : du 28 au 30 novembre 2013 à Châteauvallon.
    • Au monde et Les Marchands : du 16 janvier au 2 février 2014 au Théâtre National de Bruxelles / du 13 au 21 février 2014 à La Criée en collaboration avec le Merlan, Scène nationale de Marseille / les 11 et 12 mars 2014 à La Comète, Scène nationale de Chalons en Champagne.

    Et Joël Pommerat met en scène Une année sans été de Catherine Anne : les 8 et 9 janvier 2014 à l’Hippodrome, Scène nationale de Douai, en collaboration avec le Théâtre d’Arras / du 15 au 17 janvier 2014 à la Scène nationale de Petit Quevilly / les 23 et 24 janvier 2014 à la Scène conventionnée d’Arles / du 5 au 7 février 2014 à La Coursive, Scène nationale de La Rochelle / les 13 et 14 février 2014 au Rayon vert, Saint-Valéry-en-Caux / du 11 au 14 mars 2014 Centre Dramatique National Besançon Franche-Comté / du 18 au 21 mars 2014 à L’Apostrophe, Scène Nationale de Cergy-Pontoise / les 27 et 28 mars 2014 au Granit, Scène nationale de Belfort / du 4 au 30 avril 2014 à l’Odéon - Théâtre de l’Europe, Paris / le 13 mai 2014 à Draguignan - Théâtre en Dracénie / le 16 mai 2014 au Théâtre de l’Olivier, Istres.

    Les photos du spectacle "La Réunification des deux Corées" au Théâtre de l'Odéon

    Joël Pommerat chez Actes Sud


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter