Dictionnaire de la rature

     

    Dictionnaire de la rature

     

    Raturer. D'amour. De colère. D'instinct. Mais aussi par fantaisie. »

     

    Dictionnaire de la rature
    Lyonel TROUILLOT - Alain SANCERNI - Geneviève DE MAUPEOU || Dictionnaire de la rature

    Parution le 7 janvier 2015

     

    Pour choisir les entrées de ce dictionnaire, nous sommes partis du principe que “les choses n’ont pas raison parce qu’elles existent”. Les choses sont ici les mots qui les pensent. Qui les pointent, les habillent, les cachent ou les taisent. Les dé-nomment parfois.
    Il est courant qu’une loi nouvelle décide d’abolir un usage, un acte, un fait, une structure. L’usage, l’acte, le fait, la structure, la chose rejetée, inacceptable, sont ici le mot sur lequel la rature s’inscrit comme une sanction. La force de ce dictionnaire – et sa modestie –, c’est que, justement, il n’a pas force de loi, et se donne comme jeu, dans une tactique de l’opposition, de l’interrogation, mais jamais du pouvoir. La sanction n’aura d’autre effet que de proposer une lecture qui n’engage que le lecteur. Il y a des mots qui peuvent résumer un geste à sa caricature ; des mots mesquins marqués par la petitesse du jugement ; des mots ratés faute du bon assemblage sonore. Il y a des mots qui rusent et qui jouent trop, et d’autres qui réduisent.
    Raturer. D’amour. De colère. D’instinct. Mais aussi par fantaisie. Entreprise à la fois ludique et d’impertinence politique. Entreprise collective. Tuer à plusieurs “l’intelligence des mots anciens” ou leur pauvre musique. Attaques frontales et tirs groupés : récit, aphorisme, analyse, trope, acrobatie… Entreprise collective mais, au fond, résolument individuelle. Chaque contributeur reste libre de raturer à sa guise. L’individualité véritable ne réside-t-elle pas dans la rectitude subversive et joyeuse de l’élaboration de son propre lexique ? Nous avons toutes sortes de raisons de croire que les mots qui suivent ne méritent pas d’exister.

     

     

    Quelques extraits

     

    Épouse

    Volontariat pour l’esclavage, sous les formes atténuées de la soumission, de l’admiration et de l’aveuglement. Une attitude contraire peut entraîner des baffes.

     

     

    Tourisme

    Processus accéléré et spectaculaire de transformation de la culture générale en sottise individuelle.

     

     

    Jouir

    Verbe présomptueux sans signification connue ou vérifiée.

     

    Infini

    1. [Théologie] Enduit gras qui sert à introduire sans douleur la notion de Dieu.
    2. [Philosophie] Sorte de grand tapis sans franges qui couvre l’univers et dans lequel l’homme se prend souvent les pieds à force de se prendre la tête.

     

     

     

     

    Les auteurs

     

    Geneviève Marie de Maupeou a été professeur de lettres. Elle est aujourd’hui bibliothécaire. Le Dictionnaire de la rature est sa première publication.

     

    Alain Sancerni a vécu en France, en Algérie, en Éthiopie, en Syrie, au Zimbabwe, en Guinée, au Ghana, en Belgique, et toujours voyagé en Afrique, en Europe, en Méditerranée et en Orient. Il est aujourd’hui installé en Éthiopie. Il a notamment publié Comme partout ta réverbération (Riveneuve éditions, 2009) et L’Atelier d’Eurydice (Éditions Dumerchez, 2014).

     

     

    Lyonel TROUILLOT

    Romancier et poète, intellectuel engagé, acteur passionné de la scène francophone mondiale, Lyonel Trouillot est né en 1956 dans la capitale haïtienne, Port-au-Prince, où il vit toujours aujourd’hui. Son oeuvre est publiée chez Actes Sud. Ont récemment paru : La Belle Amour humaine (Actes Sud, 2011, Grand Prix du roman métis 2011) et Parabole du failli (2013).

     


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter