VINCENT, Guillaume | Actes Sud

|

Guillaume VINCENT

Après des études universitaires de théâtre et de cinéma, Guillaume Vincent intègre en 2001 la section «mise en scène» de l'école du Théâtre national de Strasbourg. Élaborées dans le cadre de sa scolarité, ses premières mises en scène trouvent un véritable écho :Les Vagues, adaptation du livre éponyme de Virginia Woolf, est reprise en 2004 au festival Mettre en scène de Rennes, La Fausse Suivante de Marivaux est présentée au Théâtre de Bussang avant d'entamer une tournée qui la mènera notamment au Théâtre de la Cité internationale de Paris. En 2005, il présente Je crois que je ne pourrais jamais, spectacle conçu d'après Le Diable probablement de Bresson, au festival Premières de Strasbourg. Mais c'est au Festival Berthier 07 que le public découvre réellement Guillaume Vincent avec Histoire d'amour (derniers chapitres) de Lagarce. Très vite, le Nouveau Théâtre de Besançon lui propose d'être artiste associé. Il y crée en 2010 une version expurgée et exaltée de L'Éveil du printemps de Wedekind. Après un spectacle jeune public, Le Petit Claus et le Grand Claus d'après le conte d'Andersen, et la mise en scène d'un opéra de Frédéric Verrière, The Second Woman librement inspiré du filmOpening Night de Cassavetes, Guillaume Vincent s'attaque aujourd'hui à l'écriture d'une pièce de théâtre. Ne se considérant pas pour autant comme auteur, il continue de placer l'acteur au coeur du propos. Il a lui-même joué sous la direction d'Hubert Colas et, plus récemment, dans Requiem 2 de Vincent Macaigne.

Bibliographie chez Actes Sud

precedent
suivant

 

Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter