BRINK, André | Actes Sud

Portrait © Graeme Robinson


|

André BRINK

Né en 1935 dans une famille afrikaner descendant de colons boers, arrivés en Afrique trois siècles auparavant, André Brink effectue la première partie de ses études supérieures (1953-1959) à l'université de Potchefstroom (Afrique du Sud). Il les poursuit à Paris (1959-1961), à la Sorbonne, où il rencontre pour la première fois des étudiants noirs traités sur un pied d'égalité sociale avec les autres étudiants. De retour en Afrique du Sud, il devient maître-assistant puis maître de conférences en littérature afrikaans et littérature hollandaise, à l'université Rhodes à Grahamstown. À l'occasion d'un deuxième séjour en France, de 1967 à 1968, il durcit sa position contre la politique d'apartheid.
En 1974, il publie son premier roman Au plus noir de la nuit, premier livre en afrikaans censuré par les autorités sud-africaines. En 1979, il publie son roman le plus célèbre Une saison blanche sèche, d’abord censuré puis finalement autorisé, pour lequel il reçoit le prix Médicis étranger.
Aux éditions Actes Sud, André Brink a publié : Phildia (2014), Mes Bifurcations. Mémoires (2010), Dans le miroir suivi de Appassionata (2009), La Porte bleue (2007), L’Insecte missionnaire (2006) et L’Amour et l’Oubli (2006).
 
Décédé le 6 février 2015, André Brink était docteur honoris causa de l'université de Louvain, chevalier de la Légion d’honneur et officier de l’ordre des Arts et des Lettres.

Bibliographie chez Actes Sud

precedent
suivant

 

Association du méjan

Actes Sud newsletter

Inscription à la newsletter :

newsletter