Collection Essences | Actes Sud

    Collection Essences

    Essences

     

     

    « Quand on essaie de reconnaître des odeurs, on se perd dans le vaste monde du passé que chacun porte en soi. »

    Yôko Ogawa

     

    Le parfum éveille la pensée, il évoque, il convoque les images de nos vies, stimule le désir et délie la mémoire. Il n’est de parfum, d’odeur, d’essence qui ne soient espace, chemin vers l’intime, voie vers l’oubli, voix de l’oubli : celle de l’exil toujours, de l’errance souvent. Il n’est pas de voyage sans parfum, d’amour ou de haine sans odeur. Il n’est pas de beauté sans essences et d’essences sans ombre et lumière. Le parfum, l’odeur d’un jardin, celle de l’été, du soir ou de la nuit sont d’emblée territoires de fiction, ceux du poème. Il n’est pas de parfum sans musique, flâneries, vagabondages et aucun sens ne résiste à la présence obsédante du parfum. Tout instant de nos vies a son odeur. De la naissance à la mort. Du solaire au silence.
    “Essences” est une collection à travers laquelle se dévoilent de multiples imaginaires. Du récit au poème, de l’essai à la fiction, elle deviendra miroir du temps, partition de l’effroi, de l’absence, du bonheur ou de l’éphémère, celle des lointains ou des voyages perdus.

     

    En librairie le 4 octobre

     

     

    Sensations fortes

    L’amour étant capable d’accomplir certains miracles, le jeune couple arrive sain et sauf à la cabane, la bonne cabane, au bord du bon lac, et, quand ils sortent une clef, c’est la bonne clef. Encombrés de bûches, de sacs de couchage et de couvertures, ils s’engouffrent dans la petite maison en bois (c’est-à-dire, soyons clairs, en planches nues), et referment vite vite la porte pour que la neige ne s’y engouffre pas à son tour.
    Ils se regardent.
    Ils ne voient rien.

    Neuf nouvelles écrites entre 1975 et 1997 à travers lesquelles Nancy Huston s’attache aux sensations fortes tant par la mise en scène du corps que par la quête du sens dans sa langue nouvelle, non maternelle.
    Née à Calgary, au Canada, Nancy Huston vit aujourd’hui à Paris. Elle est l’auteur de nombreux romans et essais publiés chez Actes Sud et chez Leméac.


     

     

     

    Gens de brume

    Je suis seul avec la montagne, avec la vigne, avec le chemin, avec ce bleu, là-bas, qui ne demande qu’à être surpris. Je sais que les oliviers sont dans la même disposition. Les champs, les animaux, la Provence.
    Ma maison se situe sur une petite colline au-dessus de Sauve. Sa pente est douce. La vigne la couvre entièrement. Sur sa face ouest, une forêt de chênes court à l’infini. C’est là que le crépuscule m’a surpris.

    Ce livre conte les âges de la vie, quand tout n’est finalement devenu qu’histoires d’amour. Des rivages d’un fleuve africain où vivent les gens de brume jusqu’aux berges bleues du Gard, la beauté a façonné la prose de Nimrod, peuplé sa poésie d’exils des sens et de mémoires fragiles. Poète, essayiste, romancier, Nimrod est né au Tchad. Sa prose est publiée aux éditions Actes Sud, sa poésie aux éditions Obsidiane et Bruno Doucey. Sa très belle anthologie personnelle vient de paraître dans la collection Poésie/Gallimard.


     

     

    Déjà parus


    Association du méjan

    Actes Sud newsletter

    Inscription à la newsletter :

    newsletter