fbpx Tu aurais dû t'en aller | Actes Sud Aller au contenu principal

Tu aurais dû t'en aller


En mal d’inspiration, un scénariste a loué pour sa famille une confortable maison de vacances isolée dans les montagnes allemandes. Prendre un grand bol d’air pur, aplanir ses difficultés conjugales, avancer sur son nouveau scénario : il espère bien que cette retraite hivernale portera ses fruits. Mais l’euphorie des vacanciers tourne vite court. La maison semble baignée d’une atmosphère étrange, et bientôt, dans le carnet de travail du scénariste, les bribes d’un scénario mal engagé côtoient le récit de plus en plus angoissé de ses journées. Les pièces ne sont plus où il s’en souvenait et la construction de la maison semble défier les lois de la physique. Jusqu’au jour où d’autres mots que les siens barrent les pages de son carnet : “Va-t’en.”

Conte fantastique moderne, Tu aurais dû t’en aller invente, avec vigueur et virtuosité, une nouvelle manière de raconter l’horreur.

février, 2021
10.00 x 19.00 cm
96 pages

Juliette AUBERT-AFFHOLDER

ISBN : 978-2-330-14397-8
Prix indicatif : 10.00€



Où trouver ce livre ?
Ce livre existe également en version numérique

C’est court, glaçant, fort bien construit.

Fabrice Colin, LIRE MAGAZINE LITTÉRAIRE

Kehlmann échafaude un texte à la frontière de plusieurs genres (…) pour ficeler un roman terriblement efficace, jusqu’à la dernière page.

Sylvie Tanette, LES INROCKUPTIBLES

(…) Daniel Kehlmann donne encore la pleine mesure de son style nerveux, sans ambages mais plein de verve : (…). Conte maléfique parfaitement maîtrisé, Tu aurais dû t'en aller est un récit au cœur duquel le lecteur ne peut s’empêcher de rester.

Bernard Roisin, FOCUS VIF

Comme à l’intérieur de cette maison, le piège se referme et nous lecteurs ne pouvons poser ces pages addictives que nous tenons entre les mains. (…) Daniel Kehlmann nous livre une échappée effrayante marquée par une écriture originale. (…) À lire pour frissonner dans les nuits fraîches d’hiver ! »

COMPTE INSTAGRAM "LE CLUB DES LECTEURS "

On ne peut s'empêcher de le lire d'une traite pour éprouver toute l'angoisse et l'urgence des personnages à s'en aller !

COMPTE INSTAGRAM "EMMABOOKS"

90 pages d'un piège savamment construit qui embarquent leur lecteur aux confins de l'horreur et du possible. Un petit livre magistral, inclassable, virtuose, dans une édition magnifique à la couverture si douce, si trompeuse.

COMPTE INSTAGRAM "LECTURES AVEC UN S"

Laissez-vous tomber dans l’histoire et dans l’ambiance. Si je dois vous expliquer ce roman en deux mots : terriblement efficace ! À ne pas lire le soir avant de dormir.

POLALIVRE - COMPTE INSTAGRAM

Kehlmann offre un roman virtuose, jouant subtilement avec les codes du roman d’horreur nous rappelant les maisons hantées de Shirley Jackson et l’ambiance de Shining.

COMPTE INSTAGRAM "CRISTALDEK"

Entre conscience et inconscience, le lecteur vacille, il hésite entre réalité et fiction, mais il est pourtant maintenu en haleine par le suspens imparable mis en place par l’auteur...

COMPTE INSTAGRAM "LECTURES BY BLONDIE"

Le très prenant Tu aurais dû t’en aller nous plonge dans une faille spatio-temporelle. Brillant. (…) Ce petit livre (…) est épatant et renouvelle le genre du roman d’horreur.

Guy Duplat, ARTS LIBRES / LA LIBRE BELGIQUE

Entre Shining et le roman culte de Mark Z. Danielewski, La Maison des feuilles, une novella cauchemardesque.

Didier Jacob, L'OBS

Kehlmann recycle les scies du genre dans un récit compact, en les mélangeant à une satire du couple et de la jalousie. Le coup de l’histoire dans l’histoire (…) imparable, ajoute à la réussite de cet exercice de style bien tourné.

Bernard Quiriny, L'INCORRECT